Guinée : le gouvernement envisage une révision à la hausse des subventions allouées aux médias

26

A l’image de nombreux pays africains, le paysage médiatique guinéen est confronté à de nombreux défis qui freinent son plein développement. Le manque ou l’insuffisance de soutien financier de la part des autorités est l’un de ces défis.

Le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, président du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) et de la transition guinéenne, a annoncé le vendredi 7 janvier la revalorisation de la subvention accordée aux entreprises de presse dans deux mois. C’était à l’occasion d’un déjeuner d’échange de vœux avec la presse qui a eu lieu au Palais Mohamed V, en présence des présidents des différentes associations de presse, des patrons de médias et des journalistes.

Cette promesse du chef de la junte militaire au pouvoir fait suite aux différentes doléances formulées par les différents acteurs du secteur des médias au cours de la rencontre. M. Doumbouya a également promis d’alléger les redevances annuelles des radiodiffuseurs privés et de veiller à la réalisation de la maison de la presse qui sera « sans doute, un chantier de la transition ».

« Je vous garantis la liberté d’expression dans les limites de la loi », a-t-il déclaré. Il a ensuite ajouté que les différentes doléances formulées seront prises en compte, chargeant le Premier ministre Mohamed Béavogui de s’en occuper. Toutefois, il a invité les journalistes à plus de professionnalisme et au patriotisme pour bien informer les compatriotes, et réconcilier les Guinéens en cette période de transition.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre du soutien de l’Etat aux médias. Elle vient donner de l’espoir aux entreprises de presse guinéennes qui, pour la plupart, doivent faire face à des problèmes d’ordre financier, surtout avec la crise sanitaire de la Covid-19.

Rappelons qu’au titre de l’année 2021, la subvention octroyée par l’Etat guinéen aux médias s’élève à hauteur de 3 milliards de francs guinéens (soit environ 363 462 dollars américains). Ladite subvention est répartie sur l’ensemble des médias du pays, à savoir les stations de radio, les chaînes de télévision, les journaux et sites Internet ainsi que la maison de la presse de Guinée. Elle leur permet notamment de couvrir un tant soit peu leurs dépenses de fonctionnement au cours de l’année.

Agence Ecofin