Les journalistes invités à cultiver l’excellence au quotidien

107

Les journalistes doivent se remettre constamment en question, en cultivant au quotidien l’excellence dans le traitement et la diffusion de l’information, a affirmé mercredi à Dakar, Makhtar Sylla, président directeur général du groupe audiovisuel panafricain Label, lancé depuis 2017 à Libreville (Gabon).


“Il faut toujours se remettre en cause quelle que soit l’expérience ou la position en cultivant au quotidien, l’excellence, dans le traitement et la diffusion de l’information, si l’on ne veut pas se faire larguer”, a-t-il déclaré.
M. Sylla, ancien directeur général de la télévision nationale RTS, s’exprimait lors du séminaire sur “La gestion de la pandémie de Covid-19 dans et par les médias africains”.


La rencontre de deux jours est organisée par l’Union africaine de radiodiffusion (UAR), en collaboration avec le bureau régional de l’UNESCO, à l’intention des professionnels des médias africains.


Selon lui, “ce modèle est essentiel parce qu’il met au défi la pensée que nous avons de manière conventionnelle dans nos reportages”, surtout dans “le traitement des informations liées à la pandémie à coronavirus”.
Pour ce faire, il a exhorté les journalistes à adopter comme “modus operandi de tous les jours” la recherche “permanente” de la “preuve, de l’équilibre et de la justesse” dans leurs argumentations.


L’intérêt est de “mettre les choses avec objectivité dans leur contexte, élever le niveau d’engagement pour la respectabilité”, pour ainsi l'”inculquer aux équipes et aux collaborateurs”.

À l’en croire, le journalisme est un métier “très exigeant” qui requiert “beaucoup de sacrifices et d’implications” pour prétendre à l’excellence dont les acteurs ont besoin pour représenter “dignement” la profession, au niveau des grandes instances élitistes.


“Véritablement, c’est à ça que nous vous invitons parce que nous voudrions que vous soyez cette relève qui prenne en charge ces questions importantes, dans un effort continu et constant”, a-t-il lancé aux participants.