Accusé de détournement d’objectif : L’administrateur de l’aide à la presse s’explique

117

L’administrateur du Fonds d’aide à la presse (Fadp), Ousseynou Dieng, veut mettre fin à la polémique. Celle-ci est consécutive à la sortie de l’association dénommée Fédération des acteurs de l’information et de la communication du Sénégal (Facs).


En fait, le lundi 26 juillet 2021, il est accusé de détournement d’objectif relatif à l’option retenue pour la répartition de l’appui financier de l’État au secteur de la presse.


“Elle (l’association) estime que ‘’les 700 millions prévus pour l’aide à la presse de cette année ne peuvent être utilisés comme première dotation du Fonds d’appui et de développement de la presse (Fadp) sans passer par une loi de finances rectificative”. Il s’agit d’une information malencontreuse, très distante de la réalité des faits”, a-t-il d’emblée fait savoir.


De plus, Ousseynou Dieng a rappelé que le Fadp, “dont les acteurs de la presse ont, ardemment, demandé la mise en place, depuis l’adoption du Code de la presse en 2017, a remplacé l’aide à la presse, à partir de la signature, le 27 janvier 2021, du décret n°2021-178 fixant les modalités d’organisation et de fonctionnement dudit fonds. L’arrêté n°019171 du 27 mai 2021 a consacré la nomination de l’administrateur et des membres du Conseil de gestion du Fadp, parmi lesquels les représentants des associations du secteur de la presse (patronat, syndicat des travailleurs, presse en ligne et radios communautaires)”.


L’administrateur du Fadp de soutenir : “Compte tenu du fait qu’à l’exception de la contribution de l’État, les autres ressources du fonds prévues par la loi ne sont pas encore mobilisées, le Conseil de gestion a décidé, en sa séance du mardi 13 juillet 2021, de faire de 2021 une année de transition, en fixant un minimum de critères objectifs, conformément au Code de la presse.”


Il avance qu’un communiqué conjointement signé par l’administrateur et les représentants des associations de presse au sein du Conseil de gestion a, d’ailleurs, été diffusé dans ce sens le vendredi 16 juillet 2021.


En conséquence, argue-t-il, “l’option retenue par le Conseil de gestion pour l’éligibilité au Fadp, cette année, ne devrait aucunement heurter les acteurs réellement engagés pour un secteur de la presse assaini et fort”