Ligue 1: Mediapro rend les Droits Tv à la LFP

125

Selon les informations de RMC Sport, le Tribunal de commerce de Nanterre a validé ce mardi l’accord passé par Mediapro avec la LFP, qui récupère donc ses droits TV pour la Ligue 1 et la Ligue 2, dans l’optique de les revendre à un diffuseur solvable.

C’est une décision capitale pour le présent et l’avenir du football français. Le Tribunal de commerce de Nanterre a homologué ce mardi matin l’accord entre la LFP et le groupe Mediapro, son diffuseur défaillant, pour une rupture de contrat et une réattribution des droits TV des rencontres des championnats de Ligue 1 et Ligue 2. Cette validation par le président du tribunal met un point final à des semaines de négociations. Mediapro, qui avait créé la surprise en 2018 en raflant 80% des droits TV du football français pour la période 2020-2024, pour plus de 800 millions d’euros annuels, renonce donc à ces droits, dont il n’a pas honoré les deux derniers paiements, invoquant la crise sanitaire. L’accord prévoit que Mediapro renonce à ses droits TV en échange de l’assurance que la LFP ne le poursuivra pas en justice à l’avenir.

Dans le cadre de cet engagement élaboré entre les deux parties en fin de semaine dernière, le groupe sino-espagnol a effectué un premier versement à la Ligue à hauteur de 64 millions d’euros. Un deuxième versement de 36 millions d’euros hors taxes est attendu au premier trimestre 2021.

Place à la recherche d’un nouveau diffuseur
La LFP peut désormais discuter avec d’autres opérateurs pour vendre ses droits. Elle ne devrait pas relancer un appel d’offres en bonne et due forme mais privilégier les discussions de gré à gré. Les échanges avec Canal+ étaient à l’arrêt depuis plusieurs semaines et devraient reprendre progressivement dans les prochains jours avec l’espoir d’un accord courant janvier.

La LFP a obtenu de Mediapro qu’il continue à diffuser les matches du championnat via sa chaîne Téléfoot jusqu’au 31 janvier 2021 le temps de trouver un nouveau diffuseur. Mais dans ce contexte, et selon nos informations, les salariés de Mediapro Sport France ont demandé des dédommagements financiers importants qui leur ont été pour l’instant refusés. Une menace de grève sur certains matches n’est pas exclue.

RMC Sport