Le G7 apporte un “soutien unanime” à l’Initiative sur l’information et la démocratie lancée par RSF

0
144

Les chefs d’Etat et de gouvernement du G7 ont discuté du « Partenariat sur l’information et la démocratie » lors de la session numérique du sommet du G7 à Biarritz. Cet accord intergouvernemental, fondé sur l’initiative lancée par RSF en septembre 2018, sera signé par une vingtaine d’Etats lors de l’Assemblée générale de l’ONU.

Lors de la session numérique du sommet du G7 à Biarritz (France), le 26 août 2019, Emmanuel Macron a présenté à ses homologues l’Initiative sur l’information et la démocratie initiée par Reporters sans frontières (RSF) en les invitant à la rejoindre. Lors de sa conférence de presse finale, le président français a évoqué l’initiative : “Nous avons formalisé un soutien unanime au Partenariat sur l’information et la démocratie qui est comme vous le savez une initiative extrêmement importante, qui a été lancée par Reporters sans frontières avec de nombreux partenaires, qui avait été présentée au premier Forum de Paris en novembre dernier. Il y a eu un très gros travail qui a été fait avec les acteurs économiques et les puissances qui étaient là et il a été endossé. Il y aura une signature formelle en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies au mois de septembre.

La Commission sur l’information et la démocratie, qui s’était réunie pour la première fois à Paris le 11 septembre 2018, a édicté le 5 novembre 2018 une Déclaration internationale sur l’information et la démocratie. Celle-ci sert désormais de fondement à un processus politique international qui débouchera sur l’adoption d’un partenariat intergouvernemental, prévue en marge de la prochaine session de l’Assemblée générale de l’ONU en septembre prochain.

Nous nous réjouissons que cette initiative que nous avons lancée il y a moins d’un an ait été portée auprès des dirigeants présents à Biarritz à l’occasion du sommet du G7, explique Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Je tiens à remercier les membres de la Commission sur l’information et la démocratie, qui ont permis une avancée majeure pour la liberté d’opinion et d’expression. La Déclaration sur l’information et la démocratie, rendue public en novembre dernier, énonce des principes fondamentaux pour l’espace de la communication et de l’information, afin de favoriser la liberté et la fiabilité de l’information. Nous savons que l’ensemble des dirigeants de la planète ne partage pas cet idéal, mais c’est une raison supplémentaire pour porter sur le plan international une initiative qui, au-delà des mots, permettra de mettre bientôt en oeuvre des garanties concrètes.”

Une initiative portée par la société civile

  Le soutien du G7 fait suite à un engagement pris en novembre dernier à l’occasion du Forum de Paris sur la Paix. L’Initiative sur l’information et la démocratie avait alors reçu le soutien de 12 chefs d’Etat et de gouvernement (Burkina Faso, Canada, Costa Rica, Danemark, France, Lettonie, Liban, Lituanie, Norvège, Sénégal, Suisse, Tunisie), du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres ainsi que de la directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay et du secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland). Les chefs d’Etat et de gouvernement s’étaient alors engagés à lancer un processus politique basé sur les principes édictés par la Commission sur l’information et la démocratie créée par RSF. 

La Commission sur l’information et la démocratie, composée de 25 personnalités de 18 nationalités, tels que des lauréats du prix Nobel, des journalistes de renom, des spécialistes des nouvelles technologies, des juristes et d’anciens dirigeants d’organisations internationales, est co-présidée par Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, et Shirin Ebadi, lauréate du Prix Nobel de la Paix.


rsf.org

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici