Paysage Audiovisuel Sénégalais (PAS) : A quand une chaine infos ?

942

Il y a de la place pour une radio ou une télévision d’infos ? La réponse est oui car le créneau est pour le moment non exploité par les promoteurs de radio ou de télé au Sénégal. La musique continue de dominer sur toute la ligne. Au-delà des radios musicales (Dakar FM, Urban radio, NFM, King FM, Vibe radio, love FM…) pour ne citer que les plus connues, les radios considérées comme généralistes ainsi que les télévisons de la place offrent beaucoup plus de musique que d’infos aux auditeurs et téléspectateurs. Les efforts pour renverser la tendance sont de plus en plus notés au niveau de certaines radios comme RFM, Iradio ou Walf FM où les cases de la musique sont de plus en plus réduites. Si on prend l’exemple de la RFM, la domination de la musique locale de 9h à 12h n’est plus de mise et iradio est sur la même tendance depuis son démarrage. Les émissions de faits divers sont désormais inscrites sur ce créneau horaire. Du côté de Walf par exemple avec « le 16/18 » la musique n’est pas privilégiée les après-midis. C’est presque la même configuration du côté de la RFM entre 21h et 23h. Et la musicale Sokhna FM du groupe Excaf est devenue depuis une radio d’informations générales.

Ainsi, on constate que l’info prend de plus en plus de la place sur nos chaines généralistes en attendant de voir la naissance d’une chaine 100% infos. Pour l’existant on peut relever pour le moment la radio Trade FM entièrement consacrée à l’information économique. Elle n’est pas une grande réussite sur la fréquence 88.1FM. Les seules réussites en matière de radios spécialisées sont les musicales. Mais avec l’internet, les applications de téléchargement de musique, le téléphone portable, la radio n’est pas peut-être aujourd’hui la destination idéale pour écouter tout le temps de la musique. Ainsi avec tout ce que le Sénégal compte de journalistes, les écoles qui déversent sur le marché chaque année plusieurs journalistes formés, les sénégalais qui sont friands d’infos et l’actualité qui ne manque pas dans tous les domaines, il y a de la place pour une chaine 100% infos. Et en la matière, la radio étant beaucoup plus souple, elle peut être facilement exploitable comme expérience dans le paysage audiovisuel sénégalais (PAS).

Transmediatik