Images floutées

752

Là aussi la Tfm doit faire beaucoup d’efforts pour éviter de porter préjudice à des citoyens. En Europe, on prend le soin de déplacer des personnes concernées dans des endroits différents de leurs lieux d’habitation ou de travail, de les faire porter parfois d’autres habits, de changer leur voix. Ce mardi 23 mai lors de la célébration de la Journée internationale de l’élimination de la fistule obstétricale, le correspondant de la télé à Thiès a proposé un reportage consacré à des victimes de cette maladie au niveau de l’hôpital régional de la capitale du Rail. Mais pas de changement au niveau des voix des personnes interrogées et les visages floutés étaient bien reconnaissables. Dans l’élément les intervenants parlaient de leur stigmatisation. Malheureusement, la télé va peut-être en rajouter une couche en ne protégeant pas suffisamment ces femmes.

Transmediatik