Rattrapage !

1550

Les quotidiens le Témoin et l’As ont eu une longueur d’avance sur les autres confrères dans l’évolution du dossier Pétro-Tim en décrochant une interview avec Frank Timis dans leur édition du vendredi 7 octobre 2016. De longues interviews où Timis est revenu sur ses relations avec Aliou Sall, les plaintes contre les membres de l’opposition et de la société civile sénégalaise… Ce lundi 10 octobre, l’Observateur, le journal le plus lu et le plus vendu au Sénégal, semble faire dans le rattrapage. Pour preuves, le titre et le contenu du journal sur le sujet aujourd’hui. « Pétro-Tim de l’aube à Timis », met le journal en Une avant d’ajouter en page intérieure, « l’affaire fait le buzz au Sénégal, mais peu de personnes savent comment la société Pétro-Tim s’est installée au Sénégal ». Tout ce que le journal rapporte dans ses deux textes signés par le Red chef Ndiaga Ndiaye et le chef du desk enquête et grands reportages Mor Talla Gaye, c’est du déjà connu. Très normal, l’affaire occupe le devant de la scène et il en sera ainsi pour longtemps, il ne faut pas ainsi rater le train de l’actualité.

D’ailleurs, le red chef de l’As a apporté une précision dans son journal et facebook sur les conditions qui entourent cette interview. « L’As n’a jamais été démarché par Aliou Sall pour réaliser une interview avec Frank Timis, publiée dans l’édition de vendredi dernier. Le maire Guédiawaye n’a pas non plus servi d’interprète au cours de cet entretien. Je n’en avais pas besoin, puisque je parle couramment Anglais. J’ai l’enregistrement avec moi ».

Transmediatik