Célébration de la Tabaski à la télévision : Bravo à la Rts !

611

Il y a quelques mois, à la veille de la Korité, j’avais fortement dénoncé la tendance des télévisions de notre pays a toujours programmer des évènements festifs et autres soirées de musique païenne, de chants sorciers, de mballax frénétique, de salsa et autres soirées folkloriques les jours de Korité et de Tabaski. Ces soirées musicales sont souvent animées par des danseurs dont l’habillement, les paroles et les chorégraphies sont fréquemment d’une obscénité révoltante.

Je pensais que mes propos d’écrivain « éveilleurs de consciences » et « lanceur d’alerte » avaient été retenus par les patrons de nos chaines de télévision et qu’ils allaient corriger cette regrettable tendance. Malheureusement, les Sénégalais ont encore une fois constaté, avec déception qu’à l’occasion de la Tabaski 2016, la plupart de nos télévisions se sont bousculées pour proposer à leurs téléspectateurs des spots publicitaires avec comme dénominateurs communs l’appel suivant : « Attention ! Attention ! Ne ratez surtout pas notre programme au soir de la Tabaski ! ».

Ainsi, presque toutes nos télévisions se sont abstenues de nous proposer des programmes nous permettant de méditer et de tirer les leçons du sacrifice d’Abraham, au soir de la Tabaski. Au lieu de nous inciter au repentir et de nous proposer les enseignements tirés du Coran et les livres sacrés, au lieu de nous transmettre les recommandations données par nos vénérables guides religieux, la plupart de nos chaines de télévision ont préféré fêter la Tabaski en nous proposant des musiques païennes et des danses obscènes. S’agissant de la Tabaski 2016, je voudrais me réjouir de l’exception qu’a constituée la Radio Télévision Sénégalaise (RTS) qui, le jour de la Tabaski, nous proposé, avec bonheur, un programme religieux de très haute facture sous la direction du talentueux Thièrno Amadou Sy ! Bravo donc à la RTS qui nous a proposé un Spécial Tabaski de rêve, conforme à la grandeur du jour de la commémoration du sacrifice d’Abraham et à la foi des musulmans.

Des messages très utiles provenant des différentes cités religieuses ont été délivrés avec un accompagnement de chants religieux d’une qualité remarquable! Pour cette heureuse initiative innovante et pertinente, la RTS mérite véritablement les hommages et les félicitations du peuple sénégalais! En effet, la RTS, « la télévision des grands moments », a bien compris que la mission d’une télévision dans un pays comme le nôtre, consiste essentiellement à éveiller les consciences et à éduquer le peuple, non à le distraire la plupart du temps!

À mon humble avis, nos chaines de télévision devraient s’engager résolument à contribuer au changement de comportement des populations et à les aider à suivre « le chemin de ceux que Dieu à comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Sa colère » (Coran : Sourate 1- verset 7 ; Al faatiha). Les jours de fête religieuse devraient donc être exclusivement consacrés à cette haute mission d’information et d’éducation religieuses. Pendant ces jours de fêtes sacrées, nos télévisions devraient éviter de promouvoir et de nous proposer des rassemblements mondains où jamais le nom de Dieu ne sera évoqué. Elles devraient éviter de programmer des manifestations où jamais les enseignements du Prophète Mouhamad (PSL) ne seront évoqués avec sincérité. Elles devraient éviter de retransmettre des festivités où jamais les recommandations de Cheikna Cheikh Sadbou, de Cheikh Seydi Elhadj Malick Sy, de Cheikh Ahmadou Bamba, de Seydina Limamou Laye, de Cheikh Ibrahima Niass et tant d’autres, ne seront ni citées, ni évoquées, ni suivies.

Un grand bravo à la RTS qui, le jour de la Tabaski, a eu la lumineuse idée de proposer au peuple sénégalais une superbe soirée religieuse démontrant ainsi que même si la musique, la danse, le folklore et les autres distractions constituent une composante naturelle de notre patrimoine culturel, il faut se garder de leur consacrer la plupart de notre temps, de nos forces et de nos richesses, les jours de fête religieuse. Il faudrait donc se garder de les organiser ou de les programmer les jours saints et les jours sacrés comme la Korité, la Tabaski, Noël, Pâques et l’Ascension qui sont des jours de prières, de recueillements et de repentir, mais pas des jours de chants païens, de danses obscènes et de beuveries.

C’est pour les raisons que voilà, que j’ai tenu à renouveler mes vives félicitations aux autorités de la RTS. Je voudrais également inviter les dirigeants de notre pays, le CNRA et les patrons de chaines de télévision à tout faire pour perpétuer et amplifier cette heureuse initiative de la RTS, conforme à la foi et à la religion de la majorité des Sénégalais.

Qu’Allah (SWT) garde le Sénégal, ce pays que nous aimons avec fureur, et qu’Il guide notre peuple sur le chemin de la foi, de l’amour et de la paix.

Par Moumar GUEYE
Écrivain
E-mail : moumar@orange.sn