«Franceinfo», la nouvelle chaîne d’information publique démarre aujourd’hui

1078

« Franceinfo » arrive ce jeudi 1er septembre à 20h sur le canal 27 de la TNT. Voulue par le gouvernement et la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte, la nouvelle chaîne d’information publique rejoint BFM-TV, i-Télé et LCI. La bataille de l’info s’annonce rude. Alors pour se démarquer de ses concurrents du privé, « Franceinfo » mise sur l’analyse et le décryptage de l’actualité, conjuguée à une offre multimédia.

Pour trouver son public, Franceinfo compte bien jouer sur ses atouts. Elle peut s’appuyer d’abord sur la collaboration de quatre groupes de l’audiovisuel public. Toutes les 30 minutes, un journal télévisé est produit par France Télévisions, trois heures de programme sont élaborées par Radio France et diffusées en simultané avec la radio. Les images d’archives sont fournies par l’INA et France 24 prend l’antenne à minuit jusqu’à six heures du matin.

D’un point de vue éditorial, Franceinfo veut se différencier de BFM-TV, la chaîne d’info la plus regardée en France. Elle mise donc sur un traitement plus posé de l’actualité avec du décryptage et des magazines de débats.

Franceinfo, une chaîne résolument 2.0

C’est aussi une chaîne résolument 2.0, qui se veut omniprésente sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Snapchat et Instagram. Des vidéos et des contenus sont réalisés spécialement pour ces plateformes.

Au total, 176 personnes forment les équipes de Franceinfo. Pour cette nouvelle chaîne, France Télévisions et Radio France vont débourser plus de 18 millions d’euros.

Malgré l’enthousiasme des directions, le lancement de Franceinfo est loin de faire l’unanimité du côté des salariés. Les syndicats dénoncent un projet conçu à la hâte, moins d’un an avant l’élection présidentielle. Le SNJ redoute aussi une baisse des effectifs de la radio au profit des postes affectées à la chaîne.

www.rfi.fr