Burkina Faso: Newton Ahmed Barry, nouveau président de la Céni

1247

Au Burkina Faso, la Commission électorale nationale indépendante a un nouveau président, le journaliste éditorialiste, Newton Ahmed Barry. La nouvelle équipe a pour mission la préparation et l’organisation des prochaines élections, avec l’importante question du vote des Burkinabè de l’extérieur. Ceux-ci n’ont jamais pu prendre part à la désignation des dirigeants de leur pays.

Après une demie heure de conclave, c’est le journaliste Newton Ahmed Barry, représentant de la communauté musulmane, qui été élu président de la Commission électorale nationale indépendante. Il remplace à ce poste maître Barthélémy Kere.

La mission de cette nouvelle équipe est de préparer et organiser les élections de 2020, avec en ligne de mire l’épineuse participation des Burkinabè vivant à l’extérieur. « Ce qui est important avec ce nouveau bureau, c’est évidemment la question fondamentale des Burkinabé de l’étranger. C’est un gros enjeu sur lequel on va travailler. Ensuite il y a les questions d’éthique sur lesquelles on va travailler pour rendre la Céni vraiment opérationnelle et permettre au suffrage de s’exprimer dans toute sa sincérité », explique Newton Ahmed Barry.

Tout en saluant le travail de l’équipe sortante, le nouveau président de la CENI demande à chaque partie prenante au processus électoral de jouer sa partition. « L’intérêt de tout le monde, à partir du moment où les élections deviennent un enjeu important dans le pays, c’est que les élections se tiennent bien et que ceux qui sortent des élections sont bien ceux que le peuple a désigné ».

Co-fondateur et rédacteur en chef du bimensuel burkinabè L’Evénement, Newton Ahmed Barry a obtenu la majorité des voix des quinze commissaires de la Commission électorale.

Par RFI