La valeur d’une information

1532

On ne peut pas comparer la blessure de Demba Bâ à celle de Djibril Cissé et reléguer cette information au second plan. Pour rappel une double fracture du tibia de Cissé avait ému la planète foot et poussé même le président Chirac à l’époque d’envoyer un message de soutien au footballeur français. Cette blessure de Demba Bâ n’était pas dans le 20h de la Rts, sur la TFM le journal a été interrompu avant la diffusion de cet élément (voir l’article : TFM, mauvaise programmation), sur la Rfm l’information ne faisait pas partie des titres et dans le magazine sport, elle était au second plan. Pourtant c’est Youssouf Bodian qui présentait ce magazine qui a fait la comparaison entre les blessures de Cissé et Bâ. Mais il va nous parler du drapeau de chef de l’Etat en lutte à Kaffrine et du jubilé d’un lutteur appelé « Boy Guet Ndar » à Saint-Louis avant de revenir sur la blessure de Demba Bâ.  Sur Sud FM, l’info n’était pas dans les titres du 22h de Ndeye Khady Diop mais quand même bien développée dans la page sport de Moustapha Sall. En résumé disons avec ces quelques exemples, les journalistes ont un problème avec la valeur de l’information en se contentant de laisser celle-ci aux reporters sportifs.

Transmediatik