RFM MATIN : Quand Yoro Mangara arrive en retard…

1639

Ce lundi matin la radio futurs médias a eu six minutes de retard sur le démarrage de sa matinale, Rfm matin. Le bulletin d’informations qui n’existe parfois que de nom a démarré à 6h06 et est composé tout juste de deux éléments (les propos du frère de Sidy Boughalleb emprisonné pour le meurtre de l’étudiant Bassirou Faye et les informations relatives au bac dans la région de Kaolack). Une présentation assurée par Yoro Mangara et qui cherchait les mots pour nous balancer ces deux éléments. Vite fait, il va en faire de même pour la UNE de la presse du jour avant de céder la place à Ndiogou Diéne pour la version wolof. Le très sportif Yoro n’a pas peut-être beaucoup dormi à cause d’interminables discussions sur la finale de l’euro 2016 du dimanche.

Mais la faute est collective. L’équipe du matin était composée de Liza pour la présentation de Rfm matin (Babacar en congé et toujours actif sur Facebook, il a repris ce mardi), Ismaïla Camara pour le journal de 7H, Ndiogou Diéne pour le 8H, Yoro pour la revue de presse en français et Sokhna Natta Mbaye pour la version wolof. Parmi ce beau monde quelqu’un pouvait présenter le bulletin de 6H à la place de Yoro qui est venu en retard. C’était beaucoup plus professionnel d’entendre Liza annoncer plusieurs fois l’arrivée  du retardaire pour cette petite présentation de moins de 5 minutes.

Là où l’on perçoit encore la mauvaise coordination et l’absence de concertation, c’est avec l’agencement des éléments et le contenu du bulletin en wolof et celui en français. Pour l’agencement des éléments, Yoro commence par l’affaire Bassirou Faye et termine avec le bac. Ndiogou pour coller à l’actualité démarre avec le bac et termine par l’affaire Bassirou Faye en mettent entre les deux éléments, une brève sur la conférence de presse des autorités de la Police judiciaire relative à l’arrestation de « Boy Djiné ».

Finalement comme d’habitude Yoro a fait une bonne revue de presse dans le 7H d’Ismaïla Camara. Mais prochainement il faut faire équipe comme le Portugal…sans Christiano Ronaldo.

Transmediatik