Signature d’un accord de Co-distribution de chaînes de télévision : Canal+ «enrichit» la plateforme de Delta Net Tv

1325

Pour lutter contre le piratage de ses chaînes, Canal+ Afrique a procédé hier à la signature d’un accord de codistribution de ses chaînes avec Delta Net Tv. Désormais, ce dernier pourra «voir plus loin» avec cette convention.

Pour lutter contre le piratage, Canal+ s’allie avec les opérateurs indépendants africains. Il a signé hier un contrat de co-distribution avec le directeur de Delta Net Tv, Amadou Ndiaye. Cela, dans le but d’«enrichir» les offres de télévisions payantes de Dntv. Canal+ cède ainsi ses droits à Dntv pour qu’il diffuse ces chaînes auprès de ses abonnés. «Ce que seuls nous n’aurons pu faire de façon légale», reconnaît Amadou Ndiaye. Pour le directeur général de Canal+ Afrique, David Mignot, ce pas qui vient d’être posé met fin à une querelle entre Canal+ et les opérateurs locaux. Ils vont à partir de ce jour bénéficier de la totalité des droits de Canal+, soit plus de neuf chaînes (foot et cinéma), dans des conditions légales sur leur plateforme en plus de leur offre indépendante.
L’importance de cet accord, selon Amadou Ndiaye, est que Canal+ offre un contenu qui intéresse les Sénégalais tel que le cinéma, les séries, le divertissement et le sport dont ils n’ont ni accès ni les possibilités de payer. Donc, Dntv sera désormais un garant de la lutte anti-piratage au Sénégal et du respect de l’exclusivité des contenus détenus par Canal+ Afrique, dit le Dg de Canal+ Afrique. Parce que, s’offusque-t-il, «les réseaux qui piratent les chaînes de Canal+ ne peuvent pas continuer à faire ce qu’ils veulent sous prétexte que le monde bouge. Ce n’est plus possible, ni compatible avec le Sénégal numérique que prône le Président Macky Sall». Le Dg de Dntv, moins optimiste, soutient que ce partenariat ne va pas diminuer le piratage, mais permettra aux partenaires d’unir leurs forces pour lutter contre les câbleurs.

lequotidien.sn