dimanche , septembre 24 2017
Dernières nouvelles

MEDIAS D’AFRIQUE

Guinée-Bissau : les travailleurs de la télévision nationale veulent en finir avec la censure de l’information

bissau

Les travailleurs de la Télévision de Guinée-Bissau (TGB) sont en guerre contre la censure de l’information imposée par les autorités en place. Le syndicat des travailleurs de la chaîne nationale, seule station de télévision du pays, vient d’annoncer le lancement d’une pétition contre cette pratique qui réduit de manière significative la liberté d’exercice de leur métier. Présentée par Francisco Indeque, le président du syndicat des travailleurs de la TGB, la pétition a déjà réuni 88 signatures auprès des 141 employés de la chaîne de télévision. Une copie du document a également été envoyée à Victor Peirera, le ministre de la communication sociale. Si les plaintes des travailleurs de la TGB datent de plusieurs années, selon Francisco Indeque « il n’y a jamais eu autant de censure que maintenant ». « Les responsables de la télévision se rendent même au studio pour dire au journaliste quelles informations il devrait couper », raconte le président du …

Lire la suite »

Nigeria : les stations de télévision et de radio de la police bientôt lancées

police

Les chaines de télévision et de radio de la police de la République fédérale du Nigeria seront lancées le 28 novembre 2017. C’est ce qu’a déclaré, à la presse, Ediri Jerry Wesley, qui dirige le service de radiodiffusion de la police nigériane (NPBS), entreprise chargée du lancement des médias de la police. D’après les propos du Nigérian, « Environ 5 000 jeunes seront engagés et formés par 50 expatriés (des professionnels de la CNN, de la BBC et d’autres médias étrangers) pendant trois ans », pour travailler au sein des chaines de la police. Ces dernières diffuseront les informations en anglais, en pidgin, ainsi que dans de nombreuses langues parlées au Nigeria. Selon les initiateurs du projet, l’objectif premier de ces stations est de permettre à la police nationale de communiquer plus efficacement auprès de la population nigériane. Agence Ecofin

Lire la suite »

« ajf-afrique.org » fait sa mue pour « mieux communiquer sur l’Afrique »

forum

Créé il y a trois (3) ans, « ajf-afrique.org » a été relooké. La nouvelle version vient d’être mise en place. « Le site a été créé en 2014 dans sa version exclusivement institutionnelle. Il est, maintenant, passé dans sa phase site hybride en intégrant les éléments d’orientations de notre organisation, AJF (African Journalist Forum) pour documenter les médias, les chercheurs et le public de manière générale sur les questions d’actualité le plus souvent liés aux médias. Il s’agit d’un approfondissement de l’actualité», formule le Président de l’AJF, Dr René Massiga Diouf. Le site comprenant différentes rubriques (Actualité, Economie, Sport, Technologies, Culture,…), « une grande part est réservée à l’information africaine parce que nous ne l’oublions pas l’AJF a été mise en place dans le but de mieux communiquer sur l’Afrique », souligne le journaliste. Ce, d’autant plus qu’explique-t-il : « On s’est rendu compte que les médias occidentaux et même certains médias africains se plaisaient …

Lire la suite »

Gabon : l’Etat lance le paiement de la redevance audiovisuelle en septembre

tv

Les principaux opérateurs du secteur de la télévision du Gabon ont été conviés à une séance de travail avec le ministre de l’Economie numérique, de la Communication et de la Culture Alain Claude Bilie-By-Nze. Le ministre a annoncé au cours de cette réunion que l’Etat va mettre en œuvre une des dispositions du nouveau code de la communication à savoir le paiement par les entreprises de diffusion et de vente des images de télévision, de la redevance audiovisuelle. «A compter de la fin du mois de septembre, la redevance audiovisuelle sera récoltée et reversée à l’Etat », a annoncé ce 29 août 2017 le ministre de l’Economie numérique. Il appartient, d’après Alain Claude Bilie-By-Nze, aux patrons des chaînes de télévision ainsi qu’aux revendeurs d’images de chaînes câblées, de collecter cette taxe dont le montant variera entre 1500 Fcfa et 1000 Fcfa par mois, auprès des ménages qui reçoivent le signal de …

Lire la suite »

400 journalistes des pays du G5 Sahel mis à contribution dans la lutte contre le terrorisme

niger

Un atelier régional des journalistes originaires des pays du G5 Sahel se tient à Niamey du mardi au vendredi prochain. L’objectif est d’outiller les journalistes, vecteur d’information de leur Etat, à promouvoir la paix et contribuer à la prévention des conflits dans une région où le contexte sécuritaire est fortement marqué par les menaces djihadistes. Le lancement du projet « Médias et prévention des conflits au Sahel » couplé à cet atelier intervient à la veille du déploiement de la force conjointe G5 Sahel (attendue à la fin de ce mois) et au lendemain de l’attaque d’un restaurant au Burkina Faso. «Nous attendons des médias qu’ils aillent chercher l’information, la vraie, qu’ils la diffusent correctement dans le cadre du développement. Et aussi, qu’ils permettent aux populations d’être suffisamment informées, sensibilisées sur les enjeux liés au terrorisme.», déclare Abdou Lokoko, Conseiller à la Présidence. Pour Ousmane Dambadji (photo), Président du Réseau nigérien des …

Lire la suite »

Les chaînes locales représentent 41% des parts d’audience TV en Afrique francophone subsaharienne (Etude)

tv

Les chaînes locales, publiques et privées, représentent 41% des parts d’audience de la télévision en Afrique francophone subsaharienne, affichant ainsi une hausse de 4% par rapport à 2016. Cette information a été fournie par l’étude Africascope 2017 produite par Kantar TNS, un groupe international spécialisé dans les études marketing et dans les sondages. Selon les conclusions de l’étude, la part d’audience des télévisions locales est plus faible au Gabon (13%), au Cameroun (26%), en Côte d’Ivoire (27%) et au Mali (35%), à cause de l’offre locale audiovisuelle réduite. A contrario, en RD Congo, au Burkina Faso et au Sénégal, où cette offre est plus fournie, la part d’audience des chaînes locales est supérieure à 50%. L’étude Africascope 2017 de Kantar TNS a été produite sur la base d’interviews réalisées auprès d’un échantillon de personnes interrogées au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Mali, en République Démocratique …

Lire la suite »

Maroc : le nouveau code de la presse est désormais opposable aux médias en ligne

maroc

Depuis le 15 aout au Maroc, la loi n° 88-13 est désormais opposable aux sites électroniques. Le régulateur marocain avait donné un an, à compter de la promulgation de la loi (10 aout 2016), aux gestionnaires de médias en ligne pour se conformer aux dispositions de ce texte, le premier à prendre en compte la presse électronique au Maroc. D’après le nouveau code, les médias en ligne doivent déclarer leur création au tribunal. La déclaration doit être effectuée trente jours avant la date prévue pour le lancement. Le nouveau code de la presse prévoit que les médias électroniques n’ayant pas déclaré leur création seront interdits de parution jusqu’à l’accomplissement des formalités. Les médias non déclarés devront payer une amende d’environ 2 098 dollars pour chacune de leur publication. Par ailleurs, tout site d’information produisant du contenu audiovisuel est subordonné « à l’obtention d’une autorisation de tournage ». Ce document, valable pour une année …

Lire la suite »

StarTimes obtient les droits de diffusion de la saison 2018 du championnat allemand en Afrique subsaharienne

times

StarSat, la filiale sud-africaine de l’opérateur de télévision StarTimes a obtenu les droits de diffusion en Afrique subsaharienne de la saison 2017-2018 de la Bundesliga. L’information a été communiquée le 5 août par les dirigeants de StarSat lors d’une cérémonie organisée au siège de la filiale d’Adidas à Johannesburg. Les invités à la cérémonie ont pu suivre en direct le match de la DFL-Supercup, opposant le Bayern Munich au Borussia Dortmund. Après avoir obtenu les droits de diffusion des compétitions de la Fédération internationale de basketball association sur la période 2017-2021, StarTimes continue d’intensifier sa présence sur un marché très concurrentiel de la diffusion des événements sportifs en Afrique subsaharienne. D’une manière plus générale, l’opérateur de télévision a considérablement renforcé sa présence sur le marché africain lors des 6 premiers mois de l’année 2017. StarTimes a notamment marqué les esprits en s’engageant en mai dernier aux côtés de la Chine, …

Lire la suite »

Jeux Olympiques 2018, 2020, 2022 et 2024 : le CIO attribue les droits exclusifs de diffusion en Afrique à SuperSport, Econet et SABC

cio

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé, il y a quelques heures, avoir attribué les droits exclusifs de retransmission en Afrique des Jeux Olympiques (JO) d’hiver de Pyeongchang 2018, des JO de Tokyo 2020, des JO d’hiver de Beijing 2022 et des JO de 2024, à SuperSport, Econet et SABC. SuperSport a obtenu ces droits pour les chaînes de télévision payantes en Afrique du Sud et en Afrique subsaharienne, tandis qu’Econet Media les a acquis pour les chaînes de télévision gratuites et payantes d’Afrique subsaharienne. La SABC a, quant à elle, obtenu les droits de diffusion de ces compétitions pour les chaînes gratuites sud-africaines. « Nous sommes ravis de collaborer avec DStv, SuperSport, Econet Media et SABC afin d’offrir aux fans des Jeux, une couverture sans précédent. Je me suis rendu dans de nombreux pays d’Afrique et j’ai pu constater sur place, le rôle important que jouent le sport et les …

Lire la suite »

L’Afrique lance son propre nom de domaine sur Internet

internet

Annoncé, il y a plusieurs mois, le nom de domaine « .africa » a été officiellement lancé le 4 juillet en marge du sommet de l’Union africaine qui se tenait à Addis-Abeba, en Ethiopie. Ce nom de domaine internet a été créé, 32 ans après l’extension « .com ». « Le .africa nous permettra de raconter notre propre histoire », avait déclaré, en mars, Nkosazana Dlamini-Zuma, alors présidente de la Commission de l’Union africaine. Pourtant, loin d’être un simple motif de fierté panafricaine, ce nom de domaine aura d’importantes incidences économiques. Selon des propos de Hamza Aboulfeth, membre du comité de création de l’extension, relayés par RFI, le « .africa » fera économiser beaucoup d’argent aux africains. « C’est une extension qui va couvrir tout un continent, que ce soit dans le domaine de l’assurance, que ce soit dans le domaine des banques… Moi en tant que professionnel, je peux vous dire que ce nom de domaine vaut de …

Lire la suite »