Dernières nouvelles

CULTURE

Hommage au Pr Cheikh Anta Diop

PHARAON! Qu’Armstrong s’arrache de son berceau doré Et sème dans le silence orphelin du laboratoire-Temple La voix enchanteresse de sa trompette légendaire. Que l’Egypte antique, Reine dépositaire des civilisations enfouies, éternelles Se souvienne : il était une fois … une fois … CHEIKH ANTA DIOP Chantez fanfares, Chantez chorales d’Afrique ! Que chaque voix s’élève, plus que celles des nègres du Nord Caressant la blancheur du coton à peine souriant. Enfants de chœurs, Répandez dans la mélodie la plus agréable L’hymne de CEYTU. CEYTU-TERRE-D’AFRIQUE CEYTU-TERRE-DU BAOL Là, couchée entre les baobabs centenaires Pour l’éternité. CEYTU, en toi serpentent les flots argentés Jaillis des roches endurcies, Hélas, témoins de l’Histoire travestie. CEYTU-TERRE-D’AFRIQUE, En toi, résonne la Haute Antiquité Ici, gît CHEIKH ANTA DIOP, Le PHARAON qui a conquis l’univers jadis étouffé, travesti. Professeur, votre message florissant alimentera longtemps Les champs de la Pensée et du Savoir. Doux repos PHARAON, PHA … …

Lire la suite »

Maréma Fall snobe Prince Arts et courtise…You

On ne peut pas vouloir une chose et son contraire. Prendre Youssou Ndour comme modèle et minimiser le label porté par son image, le dilemme n’a pas été aisé pour la chanteuse qui prend de la bouteille. Mise en vedette lors de la dernière tournée du roi du Mballax assurant les premières parties du Super Etoile, au grand dam des poulains de l’écurie de Ngone Ndour, le public était en droit de s’attendre à une collaboration plus soutenue, voire l’intégration de la lauréate du prix RFI 2014 dans le label Prince Arts. Mais rien n’y fit. Même la pression souterraine des intermédiaires n’a eu raison de la volonté de la chanteuse de monter les enchères. Ambitieuse à souhait, la chanteuse, qui voit loin, n’a, peut-être, pas été séduite par les offres du label des Almadies. Maréma Fall, forgée et expérimentée par son parcours naissant, n’a, peut-être, pas voulu commettre les …

Lire la suite »

Le Musée des civilisations noires, “un haut lieu de culture et d’épanouissement de l’Afrique et des diasporas”

Le musée des civilisations noires, est « un haut lieu de Culture qui deviendra le foyer de résurrection et d’épanouissement des civilisations noires de l’Afrique et des diasporas », a indiqué, mardi à Dakar, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye. « Ce musée, un majestueux ouvrage est l’aboutissement d’un rêve vieux de plus de cinquante ans », a dit M. Ndiaye qui recevait les clefs de l’institution en présence du vice-ministre chinois du Commerce, Qiang Keming.M. Ndiaye a rappelé que « c’est au sortir du premier festival mondial des arts nègres de 1966 (à Dakar), que l’idée de la création de ce musée s’est imposée à tous ». Le vice-ministre chinois du Commerce, Qiang Keming a, pour sa part, magnifié le travail accompli par les techniciens Sénégalais et Chinois .Selon lui,son gouvernement attache une importance particulière à la réalisation de cet édifice qui est “une fenêtre ouverte au monde entier pour exposer les civilisations noires”. Il a …

Lire la suite »

BAABA MAAL : ’’J’AIMERAIS BIEN PRODUIRE DES RÉCITALS DE POÉSIE AVEC ACCOMPAGNEMENT MUSICAL”

Le musicien sénégalais Baaba Maal a laissé entendre qu’il n’excluait pas de produire des “soirées semi-traditionnelles” au cours desquelles des poèmes seront déclamés en français, avec accompagnement musical, pour un concept similaire à une idée qu’il avait déjà lancée. “J’aimerais bien pouvoir produire quelque chose de ce genre”, a-t-il déclaré dans des propos rapportés par RFI Musique, une allusion faite à un concept qu’il avait mis en place, consistant en “des soirées semi-traditionnelles où le poème récité en français, accompagné par la musique, joue un grand rôle”. Il répondait à la question de savoir si ses collaborations avec les artistes et producteurs anglophones notamment pourraient être la résultante d’un manque d’ouverture de leurs confrères francophones. “Non, ce n’est pas la question. Du fait que ma maison de disques est installée en Angleterre, en Jamaïque et un peu aux États-Unis, beaucoup plus qu’en France et ailleurs, il est beaucoup plus facile …

Lire la suite »

Baaba Maal : nouvel opus dans les bacs

Après 7 ans de silence, le chanteur sénégalais Baaba Maal enrichit sa discographie d’un nouvel opus. “The traveller”, 11e disque de celui qu’on appelle aussi “l’explorateur de la musique sénégalaise”, sort vendredi à Paris en France. Enregistré entre Londres et Dakar, “The traveller” est un détonnant mélange de rythmes et de styles qui emporte le mélomane dès les premières notes. L’album compte 9 chansons. L’artiste chante la paix dans les titres “war” et “peace”. Il invite à la danse avec le titre éponyme “the traveller” et “lampenda”. Il replonge aussi dans ses racines hal pulaar avec “kalaajo” un hommage au Fouta, région montagneuse entre la Guinée Conakry et le Mali, terre d‘élection des Peuls son ethnie. “The traveller” est produit par Johan Hugo, qui a déjà travaillé avec les maliens Amadou et Mariam. Plus proche d’un Geoffroy Oryema ou d’un Wassis Diop dans sa recherche du mélange des sonorités, le …

Lire la suite »

Salif Keïta n’est pas content

Un air de sentiment de dégoût a caractérisé la sortie de l’artiste lors d’un point de presse pour faire le point sur sa tournée en Amérique latine et en Europe et sur ses activités musicales à la veille de la fin de l’année. «Le dernier ministère du Mali, c’est celui de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme. C’est pourquoi, les artistes doivent faire autrement», a-t-il précisé. Avant d’enchaîner : «Je me suis débrouillé toujours pour manger ; je me suis débrouillé à satisfaire des gens autour de moi, qui ont besoin de mon aide et ces derniers n’aiment pas que j’apporte aide aux gens qui n’aiment pas le Mali. J’essaie d’exister dans ce pays. J’ai souffert pour être modèle et en ce moment, il y avait un homme politique qui m’a fermé la porte. Je ne voulais pas quitter ce pays, comme Youssou N’Dour et Alpha Blondy dont leurs …

Lire la suite »

Passé nazi de Derrick (Horst Tappert) : Les télés allemandes et hollandaises déprogramment la série

Après la ZDF, c’est au tour de la chaîne hollandaise Max de retirer la série “Derrick” de son antenne suite à la révélation du passé nazi d’Horst Tappert, l’interprète principal de la série. La ZDF lâche “Inspecteur Derrick”. Suite à l’immense polémique provoquée outre-Rhin par les révélations sur le passé trouble de Horst Tappert, l’interprète de l’inoubliable commissaire, la chaîne allemande a décidé de déprogrammer la série. La semaine dernière, les révélations du Die Frankfurter allgemeine Zeitung ont fait l’effet d’une bombe. Le quotidien allemand a découvert que, dans sa jeunesse, Horst Tappert avait étémembre de la Waffen-SS. Le comédien, décédé en 2008 à l’âge de 85 ans, avait toujours caché avoir été, à partir de 1943, soit 15 ans avant le début de la série, soldat d’un régiment d’infanterie de cette branche militaire du parti nazi allemand. L’acteur avait jugé que “cela ne regardait personne“, explique Die Frankfurter allgemeine …

Lire la suite »

Sen P’tit Gallé : des Ong dénoncent une “exploitation active des enfants”

Cristallisant l’attention des enfants, « Sen P’tit Gallé », émission diffusée sur la Tfm, reste toujours critiquée. Deux Ong ont estimé que ce programme est une forme d’exploitation des enfants à des fins commerciales au profit d’un média.

Lire la suite »

Il faut arrêter l’incurie et la chienlit du Sen Petit Gallé

A la vérité, on saurait nier sans tomber dans la passivité extrême qui consiste à être des spectateurs passifs qui consomment d’un seul trait tout ce que nos télévisions nous montrent à longueur de journée.

Lire la suite »