vendredi , novembre 24 2017
Dernières nouvelles

CULTURE

Promotion de la musique africaine : Baaba Maal lance la plateforme digitale « Audiotube »

mall

Baaba Maal et ses partenaires de Palm Pictures Islands Records ont procédé, samedi dernier, au lancement officiel et à la présentation de la plateforme « Audiotube », au Grand théâtre national. Par ce support digital, l’artiste entend propulser des jeunes talents africains dans la sphère musicale internationale. La plateforme digitale de musique « Audiotube » se donne pour objectif de promouvoir, à l’échelle mondiale, les jeunes artistes africains et leurs œuvres, quels que soient le genre et le style. Après une inscription gratuite, ceux-là pourront eux-mêmes s’occuper de la pleine gestion de leurs produits. La plateforme leur offre ainsi, très tôt, la large compréhension du fonctionnement de l’industrie musicale. Baaba Maal, initiateur du projet, pense que ce genre d’initiatives est surtout pour aider leurs jeunes frères à éviter les écueils que lui et ses compères ont connus à leurs débuts. Il estime qu’avec le contexte ponctué par le développement numérique, …

Lire la suite »

Art : Youssou N’Dour et El Anatsui portés par le Praemium Imperiale

you

Chaque année, le milieu de l’art attend les noms des lauréats du PI comme en littérature on guette les Nobel ! Ils ont été divulgués hier et font une belle place à l’Afrique. Après Marie-Cécile Zinsou en 2014 (et c’était une première) en même temps que le dramaturge sud-africain Athol Fugard, l’Afrique est auréolée de deux nouvelles récompenses par le 29e Praemium Imperiale, considéré comme le « Nobel des arts ». Révélé ce mardi 12 septembre, le palmarès met en lumière les deux artistes que sont Youssou N’Dour et le sculpteur ghanéen El Anatsui. Ce prix prestigieux a été créé en 1988 par la Japan Art Association, la plus ancienne fondation culturelle du Japon. Il couvre cinq disciplines artistiques contemporaines : la peinture, la sculpture, l’architecture, la musique et le théâtre-cinéma. Chacun des cinq lauréats recevra la somme de 15 millions de yens (environ 117 000 euros) lors d’une cérémonie le 18 octobre à Tokyo de la part du prince Hitachi, frère cadet de l’empereur Akihito. Youssou N’Dour au …

Lire la suite »

FESPACO 2017 : le deuxième sacre du Sénégalais Alain Gomis

alain

Ouagadougou, 5 mars (APS) – Le réalisateur sénégalais Alain Gomis, qui a remporté l’Etalon d’or de Yennenga de la 25-ème édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, pour son film « Félicité », est le deuxième cinéaste à inscrire son nom au palmarès à ce niveau, après le Malien Souleymane Cissé (1978 et 1983). Gomis a reçu son trophée des mains des présidents burkinabè (Roch Marc Christian Kaboré) et ivoirien (Alassane Dramane Ouattara), au cours d’une cérémonie de clôture qui a eu lieu au Palais des sports de Ouagadougou, a constaté l’envoyé spécial de l’APS. Pour sa part, Ousmane William Mbaye a décroché le premier prix dans la catégorie « documentaire » avec son film « Kemtiyu – Séex Anta », portrait de l’historien et homme politique sénégalais Cheikh Anta Diop (1923-1986). Abdoulahad Wone, lui, a reçu le prix de la meilleure série pour « Tundu Wundu ». Voici le palmarès complet du Fespaco 2017 : COMPETITION OFFICIELLE : …

Lire la suite »

« Aminata Sow Fall mérite le Nobel de littérature »

sow

L’écrivain congolais Alain Mabanckou figure parmi les plus grands supporters de la romancière sénégalaise Aminata Sow Fall. À l’en croire, l’auteur de la « Grève des battus » mériterait bien le prestigieux prix Nobel de littérature. Il défend : « On donne toujours le nom de l’écrivain kenyan Ngugi Wa Thiong’o ou le Somalien Nuruddin Farah, ce que je trouve injuste parce qu’une écrivaine comme Aminata Sow Fall mérite le Nobel. Si j’étais membre du jury, je donnerais même le Nobel à Sow Fall avant Ngugi Wa Thiong’o ou Nurudin Farah. » Conquis, Mabanckou s’enflamme en désignant Aminata Sow Fall, à qui il a rendu hommage dans son dernier livre, « Le monde de mon langage », comme « la plus grande romancière ». Source : Wal fadjri via Seneweb News

Lire la suite »

Aliou Ndiaye lance une nouvelle série, “Dikoon”

theatre

“Pikini Productions” du journaliste Aliou Ndiaye, l’ancien Secrétaire général du Groupe Futurs Médias, lance une nouvelle série :“Dikoon”. Le film raconte l’histoire de “Dikoon”, une jeune fille de son époque, passionnée de danse. Elle est aussi la fille unique de l’Imam Ratib du quartier, un homme de Dieu qui prie tous les saints que sa fille unique se détourne de la danse. Un métier considéré par l’Imam comme une occupation profane. Malgré l’opposition paternelle, Dikone, étoile filante de la danse, n’en a cure. Sa passion passe avant tout. Dans son quartier, “Dikoon” a pour voisin un jeune médecin, le docteur Sarr. Ce toubib est marié à une femme au foyer, Ndèye Fily, sorte d’intellectuelle ratée à la carrière professionnelle bouchée. Ndèye Fily s’est réfugiée dans son ménage pour ruminer ses échecs. Elle se singularise surtout par une capacité d’actions, de nuisance et de manipulation peu ordinaire. Elle est un poison …

Lire la suite »

Ouagadougou : le studio « Abazon » de Smockey part en fumée

studio

Le studio « Abazon » de l’artiste musicien Serge Bambara alias « Smockey » a été emporté par les flammes dans la nuit du 18 au 19 juillet 2016. Plus rien ne reste du studio « Abazon » au passage des flammes, juste après la forte pluie qui a arrosé la ville de Ouagadougou ce 18 juillet. Un incendie qui se serait déclenché aux environs de 20h ce lundi. Alors que Smockey lui-même est en voyage, c’est son épouse Kady Traoré qui a été alertée par les voisins. Selon son témoignage, malgré la promptitude des sapeurs pompiers, rien n’a pu être récupéré. C’est un studio complètement carbonisé que nous avons découvert au petit matin de ce mardi. « C’est toute notre vie qui vient de partir comme ça en fumé », laisse entendre Kady Traoré, inconsolable face aux dégâts. « Meuble, piano, guitares, ordinateurs, etc. plus rien n’est récupérable. Ce sont des années de travail qui viennent ainsi de …

Lire la suite »

DJ Boubs sur la série « Un café avec… » : « En ce moment, nous avons entamé le tournage de la quatrième saison »

boubs

Acteur principal de « Un Café avec… », Boubacar Diallo est revenu en bref sur le retour de la série dans nos petits écrans. Joint au téléphone par palbanews, Dj Boubs a profité de l’entretien pour annoncer l’arrivée d’une nouvelle série intitulée « Mon histoire », réalisée par Wanted. Peut-on savoir où vous en êtes avec la série café avec ? Nous venons de  terminer le long métrage de la fin de la troisième saison. C’est déjà en boite.  Je donne l’exclusivité à palbanews.com pour annoncer qu’en ce moment, nous  avons entamé le tournage de la quatrième saison car pour cette fois-ci, nous avons décidé de changer de stratégie dans laquelle nous ne ferons pas de tournage et diffuser par la suite. Croyez-vous que «café avec» va récupérer sa place sachant qu’il y a une multitude de séries sénégalaises  dans les télévisions ? Ma réponse sera une question. Quand café avec était …

Lire la suite »

Fodé Wagué, le chef monteur de Sen tv demande à Youssou Ndour de modifier le clip « Serigne Fallou » (lettre ouverte)

serigne-fallou

Grand (Youssou Ndour), vous nous avez bonifié d’un album de qualité, d’un album de dimension internationale, tant dans les paroles que dans les mélodies. Le Label Gelongal de même avec un clip de qualité Haute Définition avec «Serigne Fallou», mais notre rôle aussi est, en tant que jeune des medias, de vous avertir que vous avez ouvert la brèche à un phénomène qui pourrait être très néfaste à la survie de certains de nos groupes de presse. Aujourd’hui vous n’avez plus rien à prouver aux Sénégalais. Votre talent et votre succès ne sont même plus sujets de discussion; mais la publicité à Grande échelle dans votre dernier vidéo clip «Serigne Fallou», pour une marque de distribution EXPRESS, pourrait être le début de la perte de sponsoring à grande échelle de nos chaines de télévision. Connaissant les agissements des Agences de communication, publicitaires au Sénégal, ils vont bientôt s’engouffrer dans la …

Lire la suite »

El Maestro Mar Seck tire sa révérence

seck

Le chanteur sénégalais qui a fait les beaux jours du Star Band Number One avec son tube légendaire Gossando est décédé ce dimanche 8 mai après une longue maladie qu’il a vécue dans une sorte d’abandon par les autorités, malgré ses multiples demandes d’assistance. Triste fin pour cet immense artiste… Le Sénégal de la musique perd une de ses plus belles voix : Mar Seck, l’auteur de Mory, El Hombre Misterioso, Mamadou Bitigué entre autres, vient de tirer sa révérence pour rejoindre ses anciens compagnons Pape Seck, José Ramos, Lynx Tall, Maguette N’diaye, Doudou Sow, Mame Mané Fall. Après avoir fait les beaux jours du Number One, l’artiste multi dimensionnel a fait une carrière solo avec autant de succès et d’albums. Il sera enterré demain 09 Mai à Rufisque… Encore un grand artiste qui s’en va sur la pointe des pieds! Source: Page facebook de Guissé Péne

Lire la suite »

Au Sénégal, les prisonniers vendent leur art sur Internet

art

Dans une galerie discrète non loin de la prison pour femmes du quartier de Liberté 6 à Dakar, un jeune homme fluet au sourire avenant vient prendre place sur un siège posé sur quatre cornes de bœuf. Autour de lui, les bijoux, chemises en wax, les tableaux colorés et même le siège sur lequel il vient de s’asseoir ont tous un point commun : Ils ont tous été conçus par des détenus des prisons sénégalaises. Le jeune homme, Moctar Cissé, 27 ans, est l’un des premiers admirateurs de ces artistes un peu particuliers. Ainsi a-t-il créé Yeswesell.org, une plateforme en ligne de revente des produits réalisés par les prisonniers. C’est sur des fonds propres qu’il a lancé YesWeSell au début 2016 avec l’équivalent de 1 000 euros. « Mon père était directeur de prison, et dès l’âge de 15 ans j’ai commencé à côtoyer des prisonniers. Ces contacts ont changé l’image que j’avais du …

Lire la suite »