dimanche , septembre 24 2017
Dernières nouvelles

AVIS D’EXPERTS

Il faut protéger Bougane!

dani

« Une nation qui se respecte ne brûle pas ses stars ». Ainsi  parlait  le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne devant les parlementaires en référence  à  notre compatriote Lamine Diack en délicatesse avec la loi française et  alors fusillé par une partie de  la presse locale. L’homme semble d’ailleurs être laissé à son  triste sort, éloigné de sa famille et de ses compatriotes.  Pour notre part, nous dirons qu’une icône, on ne la brûle pas, on la protège.    En effet,  une fierté nationale   qui devrait être protégée au même titre que le doyen Lamine Diack, est en train de subir un lynchage médiatique qu’il ne mérite  pas.  L’homme est  un créateur d’emplois pendant que d’autres sont confortablement assis sur un matelas financier sans que leur fortune ne profite à nos compatriotes. Bougane Danny Guèye, patron de D Média, puisque c’est de ce valeureux jeune homme qu’il s’agit,  est une fierté nationale …

Lire la suite »

Lettre ouverte aux organisations de défense des droits humains et de liberté de presse

faye

L’Association des Editeurs et Professionnels de la Presse en ligne (APPEL) constate, pour dénoncer, vigoureusement, les actes d’intimidation et les menaces proférées, depuis quelques jours, par le Ministère public contre les Administrateurs de Sites, après que certains citoyens, qui n’ont rien à voir avec la presse, ont pris sur eux la liberté permissive de poser des actes lourds dans les réseaux sociaux. C’est ainsi que le Procureur de la République a publié, le 4 Août 2017, un communiqué pour mettre en demeure les utilisateurs des réseaux sociaux mais aussi les Editeurs et Administrateurs de Sites d’information. Ayant compris, à travers ledit communiqué, que le Maître des poursuites prépare l’opinion à bénir d’éventuelles arrestations d’Administrateurs de Sites, l’APPEL tient à interpeller les Organisations nationale et internationale de défense des droits humains et de la liberté d’expression, ainsi que tous les citoyens épris de liberté sur la tendance très dangereuse en cours …

Lire la suite »

L’argent : nouveau directeur de publication du journal « Paysage audiovisuel sénégalais »

press

Les Sénégalais se plaignent de la faiblesse de niveau dans les rédactions de la presse nationale, mais il ne pouvait en être autrement au regard des leviers qui font marcher un pan entier de cette noble corporation. Le journalisme, comme l’enseignement, a cessé d’être une vocation pour devenir un gagne-pain. Il n’y a guère longtemps, une des plus célèbres plumes de ce pays s’indignait (avec un grain de suspicion manifeste) du niveau de vie très élevé de certains journalistes. Il a raconté en direct dans une radio l’anecdote dans laquelle il faisait observer à un « jeune journaliste » que malgré sa carrière de plusieurs décennies dans le métier, il ne pouvait pas rêver d’une voiture aussi luxuriante que celle que conduisait son jeune confrère. Aujourd’hui il a rangé sa plume de journaliste d’investigation auréolé du statut autoproclamé « de conscience critique de son peuple » au profit d’une carrière …

Lire la suite »

Adoption du projet de Code de la presse : La liberté de la presse restreinte au Sénégal

mamou

Vitrine démocratique en Afrique par sa stabilité politique et sociale depuis l’indépendance, le Sénégal a un visage très contrasté dans le domaine de la liberté de la presse et de la liberté d’expression. Si la liberté de la presse et la liberté d’expression sont garanties par la Constitution de 2001, l’arsenal juridique datant de 1965 est très répressif. Le projet de Code de la presse, adopté en Conseil des ministres en mai dernier, s’inscrit aussi dans la lignée répressive. Ce texte, s’il était adopté tel quel par l’Assemblé nationale ce mardi 20 juin 2017, ne serait pas à la hauteur des attentes des acteurs des médias et surtout du renforcement de la liberté de la presse. I/ Constitution progressiste de 2001 La Constitution du 22 janvier 2001 est incontestablement l’une des constitutions les plus démocratiques au monde avec l’affirmation de tous les droits fondamentaux du citoyen. Dans son Préambule, la …

Lire la suite »

La Tfm doublure de la Rfm

77

Sur la Tfm, il peut vous arriver souvent de suivre un élément dans leur journal, déjà écouté sur la Rfm, un ou deux jours avant. Au-delà du fait que les deux organes du groupe Futurs médias utilisent le même correspondant dans certaines zones, cela démontre les limites matérielles et techniques de ces correspondants qui ont du mal à envoyer à temps leurs éléments. A moins que cela soit une option au niveau de la télé pour éviter d’avoir le même contenu que la radio le même jour. Ce qui est le cas au niveau du groupe Walf où Walf FM et Walf Tv proposent le même contenu. Transmediatik

Lire la suite »

Lettre ouverte au président de la République / Crise du secteur de la presse : Agir pour la postérité

lissa

Permettez-moi, Excellence Monsieur le président de la République, cette initiative solitaire pour m’adresser à vous sur la préoccupante situation de la presse. Si j’ai opté pour ce moyen de communication, c’est parce que malgré tout ce qui a été fait par la CAP, je ne vois pas encore de solutions à l’horizon. Pire, aussi bien dans le gouvernement que votre entourage qui regorge beaucoup de journalistes et d’hommes de médias, il n’y a aucune initiative. Or, ils sont bien au fait de la situation de “putréfaction” du secteur. Oui, Monsieur le président de la République, la presse de votre pays est à l’agonie.  Ils vous ont dit que vous n’avez aucune part de responsabilité dans cette situation, que vous n’avez aucune obligation à répondre à nos revendications. Mais en tant que père de la Nation, vous ne pouvez être un observateur inerte de cette crise aiguë. Me considérant comme trait …

Lire la suite »

Médias et communicants ont un « ennemi » commun : Le journaliste citoyen »

journaliste

Certains l’appellent « journaliste citoyen » d’autres « lanceur d’alertes » Peu importe l’appellation ! C’est un concept à la mode autrement dit dans l’air du temps. Le « journaliste citoyen » ou « lanceur d’alertes », il s’agit, en effet, du même individu qui, au jour d’hui, concurrence sérieusement les médias dans leur rôle de médiation ou d’intermédiaires entre les détenteurs de l’information et l’opinion publique. Un village planétaire avec un citoyen du monde exigent, qui ne se contente plus de consommer passivement l’information que lui fournissent les médias mais qui est devenu un acteur actif, agissant à son nom propre avec beaucoup plus de liberté que le « journaliste professionnel» soumis à l’éthique et au code de déontologie professionnelle. Ainsi, n’étant assujetti à  aucune  règle professionnelle que celle que lui dicte sa propre conscience, le « journaliste citoyen » est l’expression vivante même de la liberté d’expression soumise à aucune restriction …

Lire la suite »

De la virulence d’hier à la complaisance d’aujourd’hui

ngom

Les lignes bougent. Oui ça bouge. Et selon un adage bien de chez nous, «ce qui fait bouger les choses est beaucoup plus fort que la chose elle-même». Il est difficile de contredire ce dicton wolof dans le contexte actuel de la marche de …la presse sénégalaise. De 2012 à nos jours, l’espace séquentiel qui nous intéresse au premier chef, il y a eu des métamorphoses qui ont frappé le lecteur. Au point que dans les forums, sur les réseaux sociaux et dans les grands-places, on constate une certaine complaisance sous Macky à la place de la virulence sous Wade. Une perception qui illustre à suffisance les réalités de la pratique journalistique au Sénégal. Mais il serait trop simpliste de penser que Wade avait volontairement laissé la presse agir en toute indépendance et jouer pleinement son rôle avant-gardiste. Les saccages des locaux de « l’As » et de « 24 …

Lire la suite »

Birame Diadji Touré : ’’le Journalisme, Un Métier Difficile Qui Doit Garder Ses Lettres De Noblesse’’

Couverture-Ambivalence-par-dadji-toure

Le journalisme est un métier “parfois difficile” mais doit garder ses lettres de noblesse, a soutenu le journaliste à la retraite et ancien diplomate Birame Diadji Touré. “Le journalisme est un beau métier” une profession dont l’exercice peut s’avérer “parfois difficile”, mais “il faut que nous lui gardions ses lettres de noblesse”, a-t-il déclaré. M. Touré, un ancien de la Radiotélévision sénégalaise (RTS, publique), de La Voix de l’Allemagne et de l’Agence France-Presse (AFP), présentait son livre intitulé “Ambivalence ou mémoires de retraite”, samedi, à Dakar, lors d’une cérémonie de dédicace. “Je reste et je demeure dans l’âme, toujours un journaliste”, a précisé l’auteur, disant être à un moment de sa vie où il a “plein de choses à raconter”. D’où son choix de partir de la narration pour arriver à “des moments de rappel ou alors de répétition”. Il dit avoir choisi cette démarche pour partager avec la nouvelle …

Lire la suite »

Macky Sall ou la tentation du culte de la personnalité ?

macky-sall-francophonie

Je m’apprêtais, lundi dernier, à envoyer les réflexions ci-dessous à des journaux sénégalais lorsque j’ai appris via des sites Internet que le président Macky Sall aurait (j’insiste sur le conditionnel) demandé à ses ministres et directeurs généraux d’enlever les innombrables affiches à son effigie qui inondent les rues et avenues de la capitale. Je vous livre ce coup de gueule car, à mon avis, rien n’a changé sous le ciel sénégalais. Dans ce Sénégal de 2017, on se croirait hélas dans une République bananière avec tous ces posters d’un président au sourire triomphaliste qui semble narguer son peuple. C’est fou cette « logorrhée visuelle » qui nous bouche l’horizon. Il est partout le président Macky Sall. A croire qu’il a un don d’ubiquité ! Il est sur l’autoroute de la Patte d’Oie, tout au long des grandes avenues de Dakar, sur la corniche, dans les recoins les plus reculés de …

Lire la suite »