Menaces de mort contre le journaliste Nigérian et représentant pays AfricTivistes Peter Nkanga

144

Peter Nkanga, journaliste et activiste des droits humains et membre du Comité de direction de Africtivistes, est menacé de mort au Nigeria depuis la diffusion de son film documentaire qui dénonce les super-pouvoirs de son compatriote, le journaliste et activiste Ahmed Isah. Peter Nkanga serait coupable, selon Monsieur Isah, d’avoir participé à la réalisation du film de la BBC News Africa « Nigeria’s Ordinary President » qui alerte sur les agissements de Monsieur Isah qui à travers ses médias “Brekete Human Rights Radio and TV” est à l’origine de nombreuses dérives. Il se présente comme un sauveur et un justicier dans son pays se suppléant même parfois aux forces de défense et de sécurité.

Très populaire et considéré comme un demi Dieu au Nigéria, Monsieur Isah est devenu intouchable. Furieux contre Peter, il a accusé, durant son programme en direct suivi chaque jour par des milliers de personnes du monde entier, que  l’équipe de BBC et Peter veulent ternir sa réputation et le tuer. Il a aussi mentionné la famille de Peter dans son émission.

Suffisant pour que ses affidés profèrent des menaces à l’encontre du journaliste après que ses numéros aient été diffusés sur les ondes de la radio. Les soutiens et sympathisants de Brekete à travers le monde appellent depuis notre collègue proférant des menaces contre lui et sa famille. 

Quoi qu’il en soit, ces actes et menaces d’une autre époque contre notre collègue Peter Nkanga sont une entorse à  l’Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui stipule que la liberté d’expression est un droit humain fondamental et que la liberté d’information et la liberté de la presse pose la base de tous les autres droits.

Ces mêmes libertés sont également garanties par le le protocole additionnel de la Cedeao sur la démocratie et de la bonne gouvernance qui les considère comme des principes constitutionnels communs à tous les Etats membres. Quant à la Cour de justice de la Communauté de la CEDEAO, elle est sans appel sur l’obligation des Etats membres de la  CEDEAO d’assurer  aux  journalistes  un environnement  de  travail  sécurisé. La juridiction communautaire estime qu’il y a une violation du Traité révisé de  la CEDEAO et de la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples lorsque  les  attaques  contre des journalistes ne font pas l’objet d’investigations pour rechercher les auteurs et les punir.

AfricTivistes condamne fermement les menaces contre Peter Nkanga qui n’a fait que son travail de journaliste. AfricTivistes trouve inconcevable qu’un simple citoyen abuse de sa popularité pour mettre la vie d’un de ses compatriotes en danger.

AfricTivistes exhorte les autorités nigeriannes à protéger Peter Nkanga ainsi que sa famille au nom de la liberté d’expression et de presse.

AfricTivistes prendra Monsieur Isah comme responsable de ce qui arrivera à notre collègue. Nous exhortons les autorités nigérianes à assurer la protection de M. Nkanga et sa famille.

Texte AfricTivistes