Attaque contre la presse française : Une ancienne directrice de RFI tire sur Alpha Condé

180

A l’occasion de la première édition du forum pour les investissements en Guinée tenue mercredi dernier, le président Alpha Condé a accusé les journalistes français de manquer de respect aux dirigeants africains.

A en croire le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé, ‘’la Guinée a fait d’énormes progrès sur le plan des droits d’humains. Mais on continue à critiquer la Guinée. Les pays africains dits démocratiques, ils mettent leurs opposants en prison. Nous, nous n’avons jamais mis d’opposants en prison’’.

Le président guinéen a surtout reproché aux médias français de présenter une image négative de la Guinée. ‘’Vous savez, les journalistes français ne respectent pas les chefs d’Etat africains. Moi je n’accepte pas cela. On doit se comporter avec moi comme avec le président français. Ce que tu ne peux pas faire au président français, tu ne le feras pas avec moi. C’est pourquoi, RFI et France 24 racontent ce qu’ils veulent’’, lâche-t-il.

Face à ces accusations du président Condé, Geneviève Goëtzinger l’ex-directrice générale de RFI et de Monte Carlo Doualiya est montée au créneau pour répondre via son compte Twitter.

‘’La différence entre vous et un président français, c’est qu’un président français respecte sa constitution’’, rappelle-t-elle à Alpha Condé sur Twitter.

L’ancienne directrice de de RFI a fait savoir au président guinéen qu’un président français ‘’n’envisagerait pas un instant de violer la constitution pour s’arroger un 3e mandat’’.

‘’La différence entre vous, c’est aussi qu’un président français respecte la liberté de la presse’’, conclut-elle.

Afrimag