UNESCO: près de 900 journalistes ont été tués ces 10 dernières années

0
73

PARIS – Près de 900 journalistes ont été tués dans l’exercice de leur métier entre 2010 et 2019, indique l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Les statistiques publiées par l’agence onusienne à l’occasion de la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes, montrent qu’entre 2010 et 2019, près de 900 journalistes ont été tués dans l’exercice de leur métier, dont 156 au cours des deux dernières années. Cinquante-sept de ces meurtres ont eu lieu en 2019, le total annuel le plus bas depuis dix ans.

Le rapport de la Directrice générale sur la sécurité des journalistes et le danger de l’impunité montre par ailleurs que le niveau d’impunité pour les crimes commis contre les journalistes reste extrêmement élevé – avec près de neuf cas sur 10 qui restent impunis.

Les chiffres de l’année en cours ne sont pas rassurants. Au cours du premier semestre de 2020, au moins 21 attaques contre des journalistes couvrant des manifestations on été dénombrées, ce qui équivaut au nombre d’attaques de ce type pour l’ensemble de l’année 2017.

“A l’heure où le monde est aux prises avec la pandémie de Covid-19, je renouvelle mon appel en faveur de la liberté de la presse, condition sine qua non de la paix, de la justice, du développement durable et des droits de la personne”, a déclaré M. Guterres.