«On est à la veille du basculement vers la TNT mais au Sénégal, le service internet est un problème »(RACINE TALLA)

0
109

Revenant sur les temps forts de sa tournée nationale qui a échoué à Touba et sanctionné par un entretien avec le porte-parole du Khalife  Général des Mourides, le Directeur général de la Rts a signalé avoir fait 13 régions durant 09 jours. ” Nous avons fait le pays, travailler nuit et jour parce que la distance ne permettait pas des jonctions diurnes”. La tournée, dira-t-il, lui aura permis de voir le niveau d’équipement atteint par les stations régionales et de se rendre compte que les investissements ont été consistants.

“C’est 20 miliards qui ont été consentis depuis 2013 par le Chef de l’État et son gouvernement sur fonds propres, via le budget de l’État pour relever le niveau d’équipement de la Rts.”

Le directeur de la Rts dira avoir remarqué, le long de son périple, que toutes les stations étaient dotées d’équipements de dernière génération. “Chacune d’entre elles est dotée d’un véhicule neuf. Toutes les télévisions ont des plate-formes numériques. Nous avons mis à contribution le digital pour ce qui est du stockage et de la production”. 

Avec en ligne de mire la création de Rts Matam, la Rts a comme objectif de compléter le maillage du territoire en radios nationales.  “Au total, la Rts peut se prévaloir de disposer d’un réseau radiophonique de 17 chaînes. 

4 chaines de télévision, avec une plate-forme digitale qui commence à véritablement s’imposer dans le paysage. Pour preuves, nos directs sur Facebook, nos vidéos en demande etc…”, ajoutera-t-il.

QUAND INTERNET N’AIDE PAS

Face à la presse, Racine Talla confiera toutefois, que les ambitions de la Rts sont bloquées par deux difficultés majeures dont la mauvaise qualité de l’internet “2013 a été une période forte de mutations technologiques. On avait en perspective le basculement en TNT. La Rts a voulu être apte à accepter ces mutations… Le manque d’informations a pour conséquence l’isolement de populations. Il y’a  malheureusement des problèmes dont l’insuffisance de puissance de nos émetteurs et la qualité du service d’internet “.

Racine Talla d’insister : “Le service internet au Sénégal est un problème. On est à la veille du basculement de la TNT. Mais vous vous rendez compte que notre pays n’est pas suffisamment couvert par internet. Lorsque internet est défaillant, il y’a problème. Cette fracture est visible dès qu’on sort des grandes agglomérations. On est en train d’investir énormément d’argent, mais …”

L’hôte de la cité de signaler qu’il figure dans ses ambitions de donner plus d’autonomie aux stations régionales et renforcer en terme de qualité, le personnel qui y officie. Il rappelera que le service public n’a pas vocation commerciale, mais plus programmatique et qu’il daudra travailler dans le sens de disposer de programmes éducatifs, d’information, de distraction, dans le respect des réalités culturelles, ethniques.” Nous avons vu que les réalistes ethno-mingustoques ne sont pas prises en compte , conclura-t-il…

Dakaractu