Côte d’Ivoire: Les médias contribuent à “l’enlisement du climat socio-politique” avant la présidentielle, déplore l’Autorité nationale de la presse

0
147

Les médias contribuent à “l’enlisement du climat socio-politique” en Côte d’Ivoire, où la tension est montée d’un cran avant la présidentielle prévue le 31 octobre, a déploré l’Autorité nationale de la presse (ANP). Au moins quatre personnes sont mortes mercredi et jeudi en Côte d’Ivoire, dans des violences liées à l’annonce de la candidature controversée du président Alassan Ouattara à un troisième mandat.

Observant “une résurgence de la violence” dans les discours politiques, l’ANP reproche dans un communiqué aux médias et aux réseaux sociaux de s’approprier et relayer “abondamment” ces propos. “La presse d’informations générales ouvre ainsi largement ses colonnes à la propagation de propos outrageants voire haineux, ou à des mots d’ordre insurrectionnels”, estime l’organe de régulation.closevolume_off

Elle “contribue à l’enlisement du climat socio-politique au mépris des exigences de la profession”, ajoute-t-elle. Les médias ivoiriens, souvent très politisés, ont parfois contribué à faire monter la tension dans le pays durant la longue décennie de tourmente, qui a culminé avec la crise post-électorale de 2010-2011. Au terme de cette crise, qui avait fait 3.000 morts, Alassane Ouattara, avait accédé au pouvoir.

www.jeanmarcmorandini.com