L’actualité est peut-être trop commentée sur SEN TV et ZIK FM ?

0
229

Dans ses innovations, le groupe D-média apporte une touche de plus dans la livraison de l’information à 20h sur la SENTV. C’est le journal en wolof. La présentatrice, Khady Colonel Gueye fait face à trois confrères qui vont commenter tous les sujets de son journal et même la réaction des téléspectateurs à travers des vidéos envoyées à la rédaction de la télé pour donner eux aussi leurs avis sur la marche du pays (éducation, insécurité, politique…).  Les commentateurs sont généralement Ndeye Dimet Ndao, Birahim Touré, Mouhamed Diop, Mansour Diop et Ahmed Aïdara.

On pouvait s’attendre à des explications pour mieux faire comprendre aux téléspectateurs les contours de certaines informations. Pour que le journal en wolof ne soit pas tout simplement une copie de l’édition en français. Cela est-il nécessaire de nos jours ? Nous pensons que les journalistes comme les personnes qui interviennent dans nos médias apportent l’essentiel de l’actualité dans les langues nationales. Finalement le constat est simple, les journalistes de D-média donnent tout simplement leurs avis sur tout. Ce qu’on n’a pas besoin de faire dans un journal. Parmi ces commentateurs de SEN TV, il y a ceux qui sont raisonnables, ils essayent d’argumenter pour se faire comprendre. Il s’agit de Birahim, Mouhamed et Ndeye Dimet. L’autre groupe est composé de Mansour et Ahmed, ce sont les radicaux. Mansour Diop frôle la crise des nerfs, il y met trop ses sentiments, il est presque contre tout ce que fait le gouvernement. Ahmed Aïdara est sur la même ligne. Le cas de monsieur revue de presse en wolof de la maison pose beaucoup plus problème. En effet Ahmed a son mouvement (citoyen, politique ?), il est dénommé, « Guediawaye La bokk » (Je suis de Guediawaye).

Il faut dire que du côté de Bougane on aime les commentaires, cela devient presque du journalisme d’opinion. On l’écrivait ici sur le site Transmediatik.com avec leur défunt magazine « Nouvel Hebdo » que nous avions taxé en 2016 de magazine des chroniqueurs :

Aujourd’hui encore c’est la même démarche. Déjà à 8h c’est le trio Mansour Diop, Ahmed Aïdara et Mantoulaye Thioub Ndoye qui ouvrent le bal des commentaires en attendant le 20h de la télé. Trop de commentaires qui pouvaient se limiter dans les magazines « L’Essentiel » ou « Sen Show ».

Simple choix rédactionnel ou l’influence du PDG du groupe qui flirte parfois avec la politique ? D-média est bien un cas dans le paysage médiatique sénégalais.

Transmediatik.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici