Imam Dicko était sur Sud FM…

0
307

L’actu du jour. Oui un sondage entre 10h et 11h ce dimanche mettrait certainement Sud FM largement sur la première marche du podium face à ses concurrents qui proposent des émissions de débat sur la même tranche horaire. Baye Omar Gueye, le directeur de la radio avait comme invité, imam Dicko, l’autorité morale du mouvement de protestation, Le M5, au Mali. Un entretien vraiment exclusif dans l’émission « Objection ». Les sorties de l’imam sont attendues et c’est un bon client pour la presse internationale basée au Mali notamment Rfi et France24.

Sur la première radio privée du Sénégal, ce dimanche matin, imam Dicko est revenu largement sur les motivations à la base de leur contestation, « la mauvaise gouvernance, la corruption à ciel ouvert, l’insécurité, l’échec total de la gouvernance du président Ibrahima Boubacar Keïta qu’il considère pourtant comme un grand frère qu’il a soutenu hier et qu’il combat aujourd’hui pour l’intérêt du Mali ». Un bon coup de Sud FM qui fait partie des radios qui ont très tôt ouvert une fenêtre sur l’actualité africaine et internationale. Ces éditions étaient animées par Aliou Diarra ce qui a même débouché sur une émission, «Perspectives ». Au passage Aliou Diarra, l’ancien rédacteur en chef, est parti à la retraite et officie depuis lors comme le directeur de l’information du côté de DTV.  Un travail qui vous permet d’avoir les contacts nécessaires au niveau de plusieurs pays dans la presse, les ONG et représentations diplomatiques et que l’on peut utiliser dans des situations comme c’est le cas présentement au Mali où avoir un correspondant ne règle pas toujours l’affaire. Contrairement à Iradio et la Rfm, Sud FM n’a pas de correspondant au Mali.

Mais nous sommes à Sud c’est la maison de Babacar Touré, Latif Coulibaly (même s’il n’est plus journaliste, c’est lui qui le dit), on peut toujours donner un coup de main à la rédaction pour décrocher ou faciliter une rencontre. En tout cas ce dimanche matin entre 10h et 11h Sud était numéro 1. La fierté se sentait dans la voix de Baye Omar Gueye qui a terminé en revenant sur la nomination d’Aminata Mbodji, une ancienne de la boîte à la tête de la communication de la commission de l’Uemoa. Pour vous dire !

Sud FM avait comme invité un imam, avec un vrai imam on apprend toujours quelque chose. La dernière question de Baye Omar c’était sur des craintes relativement à sa sécurité. L’imam Dicko a répondu, « il y a trois choses qui ne dépendent pas de moi mais de Dieu, quand, où et comment je dois mourir, donc j’ai pas peur pour ma sécurité ». L’info était sur Sud ! i ni tché, i ni baradj Sud FM!