Entendu à la radio et vu à la télé…

0
245

Pape Ngagne Ndiaye revient à la RFM. Bon le bonhomme n’était pas très loin, il est du même groupe, Futurs Médias mais était surtout du côté de la télé, TFM pour l’animation de son émission, « Faram Facce ». On en parle car c’est le directeur de l’information du groupe qui a lui dit sa satisfaction ce jeudi matin lors d’une édition spéciale tenue par la radio avec le point de presse conjoint des ministres de l’Intérieur, de la Santé, des Transports terrestres, de la Communication (et de la culture) sur la situation de la pandémie du coronavirus et les dernières mesures prises par le gouvernement. Souleymane Niang s’est réjoui de l’arrivée de Pape Ngagne pour renforcer la rédaction de la radio. D’ailleurs, il présente la principale édition de 13h depuis ce mardi 02 juin avec l’absence du directeur de la radio Elhadji Assane Gueye en congé. Ce que faisait Mamadou Mouhamed Ndiaye en plus de sa revue de presse et de l’émission, « Xalass ». Du côté du groupe Futurs Médias, il faut relever quand même le fait que de nombreux  journalistes sont sous employés (Aïssatou Diop Fall, Pape Abdoulaye Der, Barka Bâ…) sans oublier Alioune Badara Fall, l’ancien directeur de publication de l’OBS qui était annoncé sur un projet de magazine dans le même groupe qui tarde à voir le jour.

Face à la concurrence et à la montée en puissance de la bande à Mamoudou Ibra Kane (groupe E-média Invest), il est temps de mettre tout le monde sur le pont pour continuer d’occuper la première place dans le paysage médiatique sénégalais.

Parlant du groupe E-média invest, nous soulignons que notre confrère Khalifa Diakhaté est très dégourdi et aime bien les innovations en matière d’émissions. Il anime présentement « La Totale », un bloc d’information entre 18h 30 et 20h 30 sur ITv. Seulement il doit encadrer davantage ses reporters pour un bon rendu de leur travail de terrain ou au niveau de la rédaction. Il s’agit aussi de les protéger car dans notre métier le public a l’habitude de se fixer sur les erreurs et impairs de nos débuts qui risquent de vous suivre durant tout le long de votre carrière. Mardi dernier, Mamadou Diagne avait animé la rubrique Coin web et Boubacar Dieng avait fait un reportage sur la couverture médiatique depuis deux mois par la presse sénégalaise de l’évolution de la pandémie du Coronavirus au Sénégal avec les avis des formateurs, les doyens Abdoulaye Ndiaye et Ibrahima Bakhoum. Les travaux étaient bien faits mais les explications sur le plateau avec Khalifa Diakhaté étaient médiocres. Il faut juste demander et préparer les questions que Khalifa doit vous poser à l’antenne en entendant de maitriser davantage vos sujets et de pouvoir improviser. Mais d’ici là, retenez ce qu’on nous disait à l’école, la meilleure improvisation, c’est celle qui est écrite.

Transmediatik

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici