Médiation dans l’affaire Aps : Le Directeur général accusé de faire du dilatoire

0
180

Accusés de faute lourde et de détournement de fonds sur la somme de 65 millions de Franc Cfa, trois travailleurs de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) ont été sanctionnés. Il s’agit du journaliste Bamba Kassé, suspendu et de Yaye Fatou Mbayam Ndiaye et Fatou Diop du service commercial et financier toutes deux licenciées par le Directeur général, Thierno Brahima Fall. Ces derniers, qui comptaient engager une bataille judiciaire pour démontrer leur innocence, avaient tout cessé pour une médiation enclenchée par le ministère de la Culture et de la Communication.
Mais deux mois après cette initiation de la tutelle, ces travailleurs de l’Aps disent constater que le directeur est en train de faire du dilatoire. ‘’On a discuté pendant deux mois et on avait trouvé un moyen pour mettre fin aux problèmes. On avait respecté nos engagements. Le Directeur général et le Sg du ministre avaient signé les décharges.  Le Dg de l’Aps avait demandé trois jours pour prendre des décisions qui aller rapporter nos licenciements’’, explique Yaye Fatou Ndiaye, chef du service marketing et commercial.

Selon elle, le directeur de l’Aps est resté pendant un mois sans donner de nouvelle aux médiateurs. ‘’C’est ainsi qu’on nous a appelé pour nous dire que le Dg de l’Aps n’a pas respecté ses engagements. Le Sg a rendu compte à son ministre et actuellement le dossier est sur la table de la tutelle’’, informe Yaye Fatou Mbayam Ndiaye.


Selon cette dernière, tout ce que voulait Thierno Birahim Fall, c’est avoir les dossiers que les agents détenaient. ‘’En réalité, il nous avait accusés sans avoir des dossiers sur cette affaire. Il voulait ainsi mettre la main sur les dossiers qu’on avait. On a fait des copies pour le ministre pour lui et on en a gardées’’, affirme Yaye Fatou Ndiaye.     


Nos tentatives de joindre le Directeur général de l’Aps, pour avoir sa version des faits, sont restées vaines. Yaye Fatou Ndiaye et ses amis quant à eux sont en discussion avec leur avocat pour voir quelle suite donner à ce dossier.