Histoire de marché en produits hydroalcooliques : Youssou Ndour défendu par ses animateurs

0
241

Il faut beaucoup réfléchir avant de livrer certaines informations sur l’artiste, homme d’affaire et ministre-conseiller du président Macky Sall. Des informations ont fait état ce mercredi d’un marché du gouvernement concernant des produits hydroalcooliques dans le cadre de la lutte contre le covid-19 filé au président du Conseil d’administration du groupe futurs médias (Rfm, Observateur, Tfm, igfm, Record, King Fm…).  Dans cette ambiance de manque de transparence autour de l’aide alimentaire toujours dans la lutte contre le covid-19, il fallait apporter des précisions pour ne pas être présenté comme quelqu’un qui profite de la misère des populations pour s’enrichir.

Mais malgré les éclairages du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, qui a soutenu que ceux qui accusent Youssou Ndour d’avoir gagné un marché pour l’approvisionnement en produits hydroalcooliques lui causent un tort. « Comme beaucoup de Sénégalais, Youssou Ndour est venu apporter sa contribution pour lutter contre la pandémie. Les commandes du ministère de la Santé sont effectuées par la pharmacie nationale d’approvisionnement ». Malgré le démenti de la  cellule de communication de Youssou Ndour qui se réserve le droit de saisir la justice à la suite de ces « mensonges éhontés et indignes ». Ses animateurs notamment Aba No Stress et Sidath ont pensé être obligés de défendre leur patron. Dans son émission musicale entre 10h et 12h ce jeudi, Aba a lancé des piques aux détracteurs du roi du mbalakh mais plus réservé, il a fait dans la comédie en imaginant Youssou Ndour chez-lui fâché contre une telle information. C’est Sidath qui a poussé un peu trop le bouchon en traitant les gens d’aigris et en les invitant tout simplement à fermer leur bec. Heureusement que les journalistes sont loin de ce jeu. Quand Seydou Nourou Bâ est venu pour présenter les brèves de 19h, Sidath a essayé de l’inviter sur ce terrain, il s’est tout simplement contenté de dire « doyna war ! »