Aide à la presse : Des voix discordantes entre l’Etat et les patrons des médias

0
181

La presse sénégalaise est parmi les bénéficiaires des mesures d’atténuation de l’impact du coronavirus. Ainsi, le 3 avril dernier, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a annoncé, sur la Tfm, que l’aide à la presse sera augmentée de 300 millions de FCFA et sera payée dans les meilleurs délais. « On sera à 1 milliard de FCFA cette année, contre 700 millions auparavant », a déclaré Amadou Hott.
Joint par la Rfm, le patronat de la presse a réaffirmé que le Président de la République avait promis un doublement du montant actuel, c’est à dire de 700 millions à 1,4 milliard.
« Je m’étonne que ce montant puisse changer entre temps »
Selon Mamadou Ibra Kane, le Président de la République avait reçu tous les acteurs des médias, le 27 mars, à savoir le Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (Cdeps), le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication sociale (Synpics), la convention des jeunes reporters du Sénégal (Cjrs), l’Association des professionnels de la presse en ligne (Appel) et l’Union des radios associatives communautaires (Urac).
« A cette occasion, le Chef de l’Etat Macky Sall nous a donné une bonne nouvelle en ce sens que l’aide à la presse sera doublée. Donc, je ne peux que cautionner la parole du Président de la République et je m’étonne que ce montant puisse changer entre-temps », a indiqué Mamadou Ibra Kane du Cdeps.

Seneweb