INSTALLATION OFFICIELLE DES MEMBRES DE LA COMMISSION DE LA CARTE NATIONALE DE PRESSE

0
71

Dakar, 27 jan (APS) – Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a procédé lundi, à Dakar, à l’installation officielle des membres de la Commission de la carte nationale de presse et de validation des acquis de l’expérience.  La cérémonie s’est déroulée à la maison de la presse en présence des représentants des associations de presse dont le Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS). 

Selon le président de la commission, le journaliste Daouda Mine, la prochaine étape sera l’adoption d’un règlement intérieur pour débuter le travail.  ‘’La prochaine étape sera de nous regrouper pour valider le règlement intérieur. Ceci nous permettra de travailler et de suivre la procédure éditée par le Code de la presse’’, a déclaré M. Mine par ailleurs rédacteur en chef de IGFM (du groupe Futurs médias).  Le travail de la commission, dit-il, est encadré par le Code de la presse.  ‘’La mise en place de cette commission participe à l’assainissement de la presse. (…) Aujourd’hui, les nouvelles dispositions du Code de la presse sont claires, il faut sortir d’une école de formation ou avoir la licence et une pratique journalistique de deux ans ou encore avoir une expérience de dix ans pour la validation des acquis. On nous a demandé d’appliquer ces dispositions et c’est que l’on va faire’’, ajoute-t-il.  

Le ministre Abdoulaye Diop est largement revenu sur l’importance de la carte nationale de presse créée par la loi n° 2017- 27 du 13 juillet 2017 portant Code de la presse.  Selon la loi, seuls les détenteurs de ce document peuvent désormais se prévaloir de la qualité de journaliste ou de technicien des médias.   ‘’C’est important pour l’avenir du secteur’’, a dit le ministre de la Culture et de la Communication pour qui, ‘’la nouvelle carte sera exigée pour prouver la qualité de journaliste ou de technicien des médias à l’occasion de l’établissement de tout acte administratif’’.  ‘’Elle sera aussi demandée si le journaliste ou technicien veut bénéficier des dispositions prises par les autorités étatiques en faveur de la presse’’, rappelle-t-il.  La carte professionnelle nationale donne également à son titulaire un accès libre à tous les lieux et espaces d’événement ou de manifestation publique, où il est censé effectuer son travail de journaliste ou de technicien.  Le ministre Abdoulaye Diop a réitéré le soutien de l’Etat qui mettra à la disposition de la commission tous les moyens et toute la logistique nécessaires pour son bon fonctionnement, pour l’atteinte de ses objectifs.  ‘’J’invite également tous les acteurs à se mobiliser autour de la Commission pour sa réussite. Il y va de l’intérêt et de la crédibilité de la profession’’, a ajouté le ministre. 

La Commission de la carte nationale de presse et de validation des acquis de l’expérience est composée de huit membres titulaires et autant de suppléants, élus le 15 janvier dernier. Elle est présidée par Daouda Mine, avec comme vice-président Bacary Domingo Mané.  

Les autres membres de la commission sont :  

-Le magistrat Ibra Samba Yoro Diop (titulaire),
– Le journaliste Babacar Dione (suppléant),
-Le journaliste Amadou Kanouté (titulaire),
– Le juriste Guéladio Sow (suppléant), 
-L’inspecteur du travail Diaga Dia (titulaire), 
-La journaliste Boury Sock (suppléante)
-Le juriste Matar Sall (titulaire)
-Le technicien des médias Lucky Patrick Mendy (suppléant)
-Journaliste technicien audiovisuel Eric Gnimadi (sppléant)
-Le journaliste Mamadou Thierno Talla (titulaire), 
-Le journaliste Massamba Mbaye (suppléant)
-Le journaliste Ahmadou Bamba Kassé (titulaire)
-Le journaliste Makhaly Ndoye (suppléant)
-Le Journaliste Aly Mangassa (suppléant)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here