Le Synpics vole au secours des reporters du journal Direct Info qui sont restés 8 mois sans salaire

0
101

Le Bureau exécutif national (Ben) du Syndicat est sidéré. Il dénonce la réaction des responsables du journal Direct Info qui, à la suite de la sortie des syndicalistes de la boite réclamant 8 mois d’arriérés, avaient indiqué que la situation est pareille dans toute la presse.

La direction avait affirmé également qu’il n’y a jamais eu 8 mois d’arriérés. ‘’Sous la pression de Monsieur Pape Diogoye Faye (directeur), le comptable de l’entreprise a indiqué récemment dans un organe de presse qu’il ne doit rien aux travailleurs. Face à ces allégations fallacieuses, la section Synpics de «Direct-Info » va, dans les prochaines heures, déposer une plainte contre le comptable à la Gendarmerie de Colobane pour qu’il apporte les preuves comptables », peut-on lire dans le communiqué du Synpics. 

Plus grave encore, le Synpics révèle que la direction a payé des salaires en zappant les syndiqués, une manière inacceptable, d’après Bamba Kassé et Cie de leur mettre la pression.  

Le Syndicat met également en garde le patron dudit journal. « Le Bureau exécutif national (Ben) du Synpics déplore, tout comme la section de « Direct-Info » le mutisme de Monsieur Cheikh Amar, propriétaire du journal qui a décidé de laisser des pères et des mères de famille passer la fête de Tabaski sans sous, comme ce fut le cas durant la Korité. Or, depuis plusieurs mois, les travailleurs ont essayé de le rencontrer, en vain’’. 

Le Synpics affirme son soutien entier aux journalistes de Direct Info et compte engager la bataille pour contraindre Pape Diogaye et Cheikh Amar à respecter les droits de leurs employés.

PressAfrik

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici