Agences publicitaires en berne, sites web dans la dèche

1172

En cette période de campagne électorale, les agences publicitaires sont très sollicitées par les cinq candidats à la présidentielle du 24 février prochain. Trouvé sur la voie d’extension de Sacré Cœur, Abdoulaye Touré, chef d’affichage de Régi pub, révèle : « depuis le début de la campagne, nous sommes débordés, ils nous arrivent de rester 24 heures sur le terrain pour trouver les endroits les mieux placés afin de procéder à l’affichage sur les panneaux». Avec des affiches presque partout aux carrefours et ronds-points et la demande qui ne cesse d’augmenter, Abdoulaye Touré souligne : « avec la rémunération que nous percevons et les conditions de travail dans lesquelles on nous a mis depuis le début de la campagne, je peux dire que le chiffre d’affaire a fortement augmenté». Contrairement à Régi pub, les teneurs de site web cependant sont mis à l’écart des publicités par les candidats. «Depuis le début de la campagne, aucun des candidats ou de leurs partisans ne nous a contactés pour des services», fait savoir Mamadou Ndoye, manageur en marketing d’Expat-Dakar. Selon lui, en période électorale les teneurs de sites web profitent moins de la demande publicitaire par rapport aux affiches sur les panneaux publicitaires.

www.sudonline.sn