Agissements de Madiambal Diagne : Un confrère demande « aux grands journalistes » de se lever…

1579

Il s’agit de Adama Ndione, un ancien du Cesti, journaliste-formateur. Dans le débat qui tourne autour des accusations contre Ousmane Sonko, Dione, il se pose une question : A qui profite le crime ? Une réflexion publiée sur sa page Facebook avec une invite à certains de ses confrères pour des solutions à cette situation.

« Au moment où des écoles de journalisme comme le Cesti ou E-jicom entre autres, font tout leur possible pour promouvoir la qualité dans la pratique du journalisme au Sénégal et en Afrique, les éditeurs et patrons de presse montrent le contre-exemple.

Porter des accusations aussi graves exige une fourniture de preuves consistantes à mettre à la disposition des autorités judiciaires compétentes. L’argent du contribuable, les deniers publics, on n’y touche pas et nul n’a le droit de les dilapider.

Les grands journalistes que compte le Sénégal (les Mame Gor Ngom Hamadou Tidiane Sy Jean Meissa Diop Omar Diaw, Mamoudou Ibra Kane Mamadou Kasse etc.) doivent monter au créneau car de grands hommes des médias sont en train de menacer “la sacralité des faits”, et sont en train de donner un très mauvais exemple aux jeunes apprentis-journalistes.

Le doyen Mbaye Sidy Mbaye nous disait en 2010 au CESTI que le journaliste n’a que sa crédibilité. Et que s’il la perd, il perd tout. Donner des infos sans les accompagner de preuves, c’est rendre un très mauvais service aux jeunes journalistes. Le bidonnage, l’invention de faits et l’approximation sans aucune prudence dans la recherche de preuves, ce n’est pas du journalisme ».

https://web.facebook.com/adama.ndione.82?__tn__=%2CdlC-R-R&eid=ARDnuY2UdPZXVDiQDs0Xo54UgyfdC2iL58aQpHTpYWrIThb7lCEyKkyaxguteiiuuLDA8Y02wcbruMAi&hc_ref=ARS_BNKFqC4vnfkTfGnIaeD32xr_1GHNOERZY4U3hpBQLzHdL_wR-F9V3jBjsFU6ch4