Marianne Mako, première femme à parler foot à la télé (“Téléfoot”), est morte

1797

Le monde du sport est en deuil. Lundi, la journaliste sportive Marianne Mako s’est éteinte à l’âge de 54 ans à la suite d’une longue maladie, a rapporté hier soir le journal “L’Equipe“. Elle est la première femme à avoir traité le football à la télévision, en collaborant avec l’émission de TF1, “Téléfoot”, où elle tenait une chronique baptisée “Crampons aiguilles”.

“Elles n’avaient pas de poil aux pattes”

Elle a démarré sa carrière sur la Une en 1987 après plusieurs collaborations dans les services des sports de différents médias tels que “Sud Ouest”, RMC, RTL, France Inter et “Libération”. En 1997, elle avait quitté TF1 après dix ans de présence au sein de l’émission phare de football. Marianne Mako avait ainsi travaillé aux côtés de Jean-Michel Larqué, Christian Jeanpierre, Hervé Mathoux, Jean-Pierre Papin, Didier Roustan et également Thierry Roland. C’est d’ailleurs avec ce dernier que les relations se sont envenimées à la fin de son parcours sur TF1. Dans son livre “Tout à fait Thierry”, le commentateur avait déclaré ne pas vouloir de femmes dans le football, la citant nommément, car “elles n’avaient pas de poil aux pattes“.

Finalement, Marianne Mako a été licenciée au motif qu’elle ne commentait pas de matchs à la télévision. Dans une interview à “L’Equipe” en 1997, elle a confié qu’il s’agissait d’une décision de Jean-Claude Dassier, alors patron des sports de TF1. “(Il) a toujours eu l’honnêteté de me dire qu’à son avis, pour le grand public, une femme commentant un match de foot ne serait pas crédible“, a-t-elle expliqué. A la suite de son éviction, elle a écrit plusieurs livres sur l’univers du football, avant de quitter le monde des médias et se consacrer aux métiers de la communication.

“Grâce à elle, on s’est dit que c’était possible”

De nombreuses personnalités du sport ont ainsi rendu hommage à la journaliste. “Elle était la première à parler foot à la télé, grâce à elle, on s’est dit que c’était possible. Merci Marianne. Pour tout“, a écrit Estelle Denis sur Twitter. “Toutes les petites filles devenues aujourd’hui journalistes dans le sport en France ont un pincement au coeur aujourd’hui. Marianne Mako m’accompagnera toujours“, a précisé la présentatrice de beIN Sport Vanessa Le Moigne, tandis que Nathalie Iannetta s’est fendue d’un court tweet : “Mille pensées… Tellement triste…“. Chroniqueuse actuelle de “Téléfoot”, Charlotte Namura Guizonne a également rendu hommage à la reporter : “Marianne, comme un emblème, celui d’avoir éclairé un long chemin pour nous, mesdames. Celui de l’honorable émission où je me trouve aussi“. puremedias.com vous propose de visionner l’hommage de “Tout le sport” hier soir dans France 3.

www.ozap.com