Vincent Bolloré quitte le conseil de surveillance de Canal+

1362
Il était à ce poste depuis juin 2015.

Il passe le relais. Dans un communiqué, le groupe Canal+ annonce le départ de Vincent Bolloré de la présidence de son conseil de surveillance. Il est remplacé à ce poste par Jean-Christophe Thiery, jusqu’ici président du directoire. Par ailleurs, le dirigeant breton confie les pouvoirs exécutifs à Maxime Saada, nommé président du directoire, alors qu’il était déjà directeur général du groupe Canal+. Il aura à ses côtés Frank Cadoret, DG en charge des activités en France, Didier Lupfer, DG en charge du cinéma, et Jacques Dupuy, DG en charge de l’international.

Vincent Bolloré, qui reste l’actionnaire majoritaire de Vivendi, occupait ce poste au sein du groupe Canal+ depuis juin 2015, après avoir pris la tête du conseil de surveillance de Vivendi en juin 2014. Lors de sa prise de fonctions, il a écarté Rodolphe Belmer, directeur des programmes, pour le remplacer par son adjoint Maxime Saada, avant de poursuivre la restructuration du groupe audiovisuel.

Canal+ a perdu un million d’abonnés depuis l’arrivée de Vincent Bolloré

Il s’est ensuite attelé à modifier en profondeur les grilles de programmes de sa chaîne principale, Canal+. Après le démantèlement de la chaîne cryptée, Vincent Bolloré s’est attaqué en 2016 à la chaîne d’infos iTELE, provoquant une longue crise et le départ d’une centaine de journalistes. De nombreux animateurs du groupe ont ensuite quitté le navire, tels que Yann Barthès, Ali Baddou, Thomas Thouroude ou Ophélie Meunier. Bilan après trois ans à la tête de Canal+, le groupe a perdu un million d’abonnés.

www.ozap.com