Des journalistes du groupe Jeune Afrique dénoncent des censures « répétées » concernant la Côte d’Ivoire

1141

Le syndicat des journalistes du magazine français Jeune Afrique a publié sur son compte twitter un communiqué daté du 22 mars 2018 pour dire « son inquiétude face à des interventions répétées et injustifiées de la direction de publication sur les articles traitant de la Côte d’Ivoire ».

« Ces dernières semaines rares sont les articles à ne pas avoir été tronqués, retouchés, aseptisés, voire déprogrammés, en particulier lorsqu’ils traitaient du pouvoir en place, et ce sans concertation avec les auteurs » précise le communiqué.

Selon les journalistes, c’est une intervention de trop qui aurait mis le feu aux poudres : Une interview de Tiken Jah Fakoly, titrée à l’origine « Le Président Ouattara a rompu le contrat qui nous liait », serait finalement devenu, après intervention de la direction de publication, « Je suis le porte-voix du petit peuple ».

Sur Twitter, le directeur de publication, Marwane Ben Yahmed,  semble contester ces accusations.

www.agenceecofin.com