Rôle des femmes journalistes : Diatou Cissé et Saphie Ly diagnostiquent le mal

0
145
A l’occasion de la journée internationale des Droits des femmes, la section féminine de la Convention des jeunes reporters du Sénégal (Cjrs) a initié un panel portant sur «Rôle et Responsabilité des femmes dans les médias», au campus 3 de l’ISEG. Devant des journalistes et de futurs professionnels de l’information, Diatou Cissé Badiane et Saphie Ly Sow, ont porté des communications de haute facture.
Dans sa communication, Diatou Cissé Badiane, estime d’emblée que la «division du travail dans les rédactions est sexuée, car, dit-elle, on nous confie souvent des dossiers à caractère social ou des questions de faits divers. Nous assistons à la prédominance du modèle masculin associé au leadership et à l’autorité ».

Pour elle, «les femmes sont défavorisées dans toutes les instances de décision. On ne parle jamais pour un homme, d’une conciliation entre la vie professionnelle et celle familiale, quand il s’agit de le promouvoir». «Les hommes sont récompensés par leurs efforts ; les femmes pour leurs talents. Les femmes ont des contraintes naturelles qui font que les gens se posent des questions pour leur confier des postes de responsabilité », souligne-t-elle.

L’ancienne secrétaire générale du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) prône une institutionnalisation d’une «discrimination positive” prenant l’exemple du Burkina Faso qui a confié une femme pour la direction de la télévision publique après un appel à candidature.

Quant à Saphie Ly Sow, ancienne directrice de la rédaction de Sud Quotidien, elle a soutenu «les journalistes femmes doivent porter ces questions sur la place publique » «Les sujets sur la contraception, l’éducation des jeunes filles, le cancer, les fistules, doivent occuper l’actualité en permanence pour défendre la cause des femmes», a soutenu Mme Sow.

www.sudonline.sn

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici