mercredi , juillet 18 2018
Dernières nouvelles

Journée mondiale de la radio : l’Unesco dédie l’édition 2018 au sport

Dans une déclaration rendue publique à l’occasion de l’événement commémoré le 13 février, la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, a appelé à une couverture médiatique plus équitable des athlètes féminines aux Jeux Olympiques et paralympiques d’hiver 2018.

La ville de Pyeongchang, en Corée du Sud, accueille, du 8 février au 18 mars, les Jeux Olympiques et paralympiques d’hiver 2018. S’agissant des Jeux olympiques d’hiver, ils se dérouleront du 9 au 25 février, et les Jeux paralympiques sont prévus du 9 au 18 mars. La Journée mondiale de la radio est placée sur le thème de la « Radiodiffusion sportive. » A cette occasion, l’Unesco prône une meilleure couverture médiatique des athlètes féminines.

« La lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur de notre engagement. Aujourd’hui, à peine 4% de la couverture sportive sont dédiés au sport pratiqué par les femmes. Par ailleurs, seulement 12% d’informations sportives sont présentées par des femmes », a déclaré Audrey Azoulay, dans son message.

En effet, l’Unesco regrette également les commentaires stéréotypés circulant dans les médias. Selon la directrice générale, la radio peut aider à combattre les stéréotypes racistes ou xénophobes s’exprimant sur les terrains et en dehors.  « Elle permet de couvrir un large éventail de sports traditionnels, bien au-delà des équipes d’élite. La radio est une chance de faire vivre la diversité, comme une force de dialogue et de tolérance », a poursuivi Audrey Azoulay.

L’Unesco lance à l’occasion de cette journée, une campagne de sensibilisation, en mettant à la disposition des radios du monde entier une série de spots mobilisateurs qui dénoncent les différences de traitement médiatique entre athlètes féminines et athlètes masculins. « L’Unesco agit pour améliorer la couverture des sports féminins, lutter contre la discrimination sexuelle sur les ondes, défendre l’égalité des chances dans les médias sportifs. La tâche est immense. En cette journée mondiale de la radio, mobilisons-nous pour faire de la radio un média toujours indépendant et pluraliste. Unissons nos forces pour célébrer le potentiel de radio sportive pour le développement et pour la paix », a conclu la directrice générale.

www.adiac-congo.com

VOIR AUSSI

Bolloré réclame 50 millions d’euros à France Télévisions à cause d’un reportage

Le groupe Vincent Bolloré estime qu’un reportage diffusé sur France 2 sur ses activités en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *