Sénégal – Mauritanie : Le Synpics et le Sjm invitent les médias à préserver la paix

0
128

Suite aux incidents qui ont causé la mort d’un pêcheur sénégalais, les organisations syndicales des professionnels des médias du Sénégal et de la Mauritanie ont pris l’initiative de publier un communiqué conjoint afin d’exhorter les journalistes  à faire preuve de plus de professionnalisme et à préserver la paix et la cohésion sociale qui  ont toujours existé entre les deux peuples.

Les informations relayées  par les journalistes,  suite aux incidents  qui ont occasionné la mort d’un pêcheur  nguet ndarien, n’ont pas laissé indifférent le président du Syndicat des journalistes de la Mauritanie (Sjm), Mohamed Salem Ould Dah. Ce dernier a  envoyé une correspondance au secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics), Ibrahima Khaliloullah Ndiaye. Dans  sa lettre, le président du Sjm a mis l’accent sur  la nécessité pour les médias des deux pays à faire preuve de professionnalisme pour ne pas verser de l’huile sur le feu, suite à ces incidents qui se sont  soldés par  la mort d’un pêcheur sénégalais. Dans sa réponse, le secrétaire général du Synpics a accepté l’idée, exhortant les confrères des deux pays à plus de responsabilité et de professionnalisme dans le traitement de l’information. « Je suis d’avis que nos confrères  des deux pays doivent toujours s’évertuer à préserver la paix sociale qui prévaux entre nos deux peuples qui se confondent d’ailleurs », lit-on dans la correspondance  du Sg du Synpics. De même, renseigne le document, M. Ndiaye a suggéré la rédaction d’un communiqué conjoint qui sera publié dans les deux pays. Dans ce texte conjoint, les deux organisations syndicales  appellent les journalistes à privilégier les faits dans cette affaire, à  ne pas verser  dans les informations douteuses ou susceptibles de mette le feu aux poudres. Aussi,  elles exhortent les autorités des deux pays à apporter toute la lumière sur ce malheureux incident, mais surtout   d’envisager des solutions heureuses et pérennes sur l’affaire dite des licences de pêche.

Les deux syndicats comptent privilégier le dialogue et renforcer les bonnes relations qui ont toujours existé entre elles et les populations des deux pays.

www.lesoleil.sn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here