Art : Youssou N’Dour et El Anatsui portés par le Praemium Imperiale

1218

Chaque année, le milieu de l’art attend les noms des lauréats du PI comme en littérature on guette les Nobel ! Ils ont été divulgués hier et font une belle place à l’Afrique.

Après Marie-Cécile Zinsou en 2014 (et c’était une première) en même temps que le dramaturge sud-africain Athol Fugard, l’Afrique est auréolée de deux nouvelles récompenses par le 29e Praemium Imperiale, considéré comme le « Nobel des arts ». Révélé ce mardi 12 septembre, le palmarès met en lumière les deux artistes que sont Youssou N’Dour et le sculpteur ghanéen El Anatsui. Ce prix prestigieux a été créé en 1988 par la Japan Art Association, la plus ancienne fondation culturelle du Japon. Il couvre cinq disciplines artistiques contemporaines : la peinture, la sculpture, l’architecture, la musique et le théâtre-cinéma. Chacun des cinq lauréats recevra la somme de 15 millions de yens (environ 117 000 euros) lors d’une cérémonie le 18 octobre à Tokyo de la part du prince Hitachi, frère cadet de l’empereur Akihito.

Youssou N’Dour au sommet de sa carrière

Auteur-compositeur, issu d’une famille de griots, Youssou N’Dour, 57 ans, a créé un son unique unique mêlant le mbalax du Sénégal au jazz, à la soul et à la musique pop. Celui qui a débuté sa carrière à l’âge de 12 ans, est propulsé star internationale après ses collaborations avec Peter Gabriel et surtout Neneh Cherry. Après quelques années consacrées à la politique et aux affaires, il a sorti en octobre 2016 son 34e album, intitulé Africa Rekk. Il est le premier artiste sénégalais à recevoir ce prix.

(…).