Crise à D-média : Où sont les grands cœurs?

0
534

Pour briser la naissance d’un syndicat dans son groupe de presse, Bougane Gueye Dani a envoyé en chômage technique les travailleurs du journal la Tribune et a procédé à des affectations au niveau de Zik FM et Sentv. Ce jeudi 10 août le Syndicat national des professionnels de l’information et de la communication (Synpics) a dénoncé « un comportement ignominieux et a parlé d’un nouveau riche arrogant et mesquin ». C’est vrai que cela est surprenant et honteux venant d’un patron de presse auparavant journaliste et qui a eu dans son propre parcours le même problème. Une attitude qui est en contradiction avec le portrait qu’on se faisait de l’homme, « un patron engagé à côté de ses agents et très accessible ». Bougane Gueye qui a tendance à faire du social à travers les retombées financières de sa société de transfert d’argent « Joni Joni » ne doit pas être à l’origine de la perte d’emploi ou à la précarité de la situation de ses agents. Ses orientations sociales sont d’ailleurs le soubassement de plusieurs émissions de ses supports comme « Teuss » au niveau de la radio et « Les grands cœurs » sur la télé. Dans cette dernière émission, la première Dame a appelé en direct Ahmed Aïdara récemment pour la prise en charge d’un enfant gravement malade. On attend donc les grands cœurs au niveau du groupe (Ahmed Aïdara, Iran Ndao et Abdoulaye Mbaye Pekh) et en dehors du groupe pour faire revenir à de meilleurs sentiments « le nouveau riche arrogant et mesquin ».

Transmediatik