De l’équilibrisme journalistique

0
564

C’est vrai que la presse doit servir au public une information objective et équilibrée. Mais à force de vouloir tout le temps être entre les deux parties, on finit d’être dans un jeu d’équilibrisme qui ne rapporte rien au public. C’est le constat dans la presse sénégalaise notamment au niveau de nos radios qui sont sous la pression de la couverture immédiate de l’actualité. Juste après l’annonce de la démission de Thierno Alassane Sall de l’Apr, la réaction de plusieurs radios, était d’appeler des responsables du parti de Macky Sall pour avoir leurs avis sur la décision de l’ancien ministre de l’Energie. Il fallait plutôt analyser le contour de ce choix relativement au contexte électoral et l’enjeu politique de la ville de Thiès et attendre tout simplement la réaction officielle de l’Apr. C’est ce qui est finalement fait mais dans les éditions de l’après-midi. Faire dans l’équilibre revient souvent de faire dans la facilité pour remplir juste les éditions.

Transmediatik