dimanche , septembre 24 2017
Dernières nouvelles

Campagne électorale: l’impuissance du CNRA face aux réseaux sociaux

Au-delà des guerres d’affiches et des propagandes en cours lors de la campagne électorale, les candidats font aussi usage des réseaux sociaux pour se donner de la visibilité. Facebook, Twitter, Whatsapp et autres médias sociaux sont désormais exploités par les candidats  pour séduire ou conquérir l’électorat. Qu’en dit le code électoral ? Quid de la CENA et du CNRA ?

La CENA, tout comme le CNRA, a pour fonction de faire respecter le principe d’égalité de traitement dont doivent bénéficier les candidats pendant leur campagne. Durant la campagne électorale, est interdite toute propagande déguisée ayant pour support les médias nationaux publics et privés. Les médias publics ou privés de l’audiovisuel, de la presse écrite ou utilisant tout autre support qui traitent de la campagne, sont tenus au respect rigoureux des règles d’équité et d’équilibre dans le traitement des activités des candidats ou listes de candidats pendant la campagne électorale. La CENA exerce ses compétences en complément des contrôles qu’opère par ailleurs le CNRA. Mais la communication sur Internet échappe aux domaines de compétence de ces deux autorités. Car les règles très strictes qui encadrent les médias classiques en période électorale ne s’appliquent pas pour les réseaux sociaux sur internet. En effet, nous tenons de bonnes sources qu’aucune structure n’est compétente pour réguler les publications sur les réseaux sociaux. Pour la bonne et simple raison, nous confie notre interlocuteur, que les réseaux sociaux sont des espaces publics dans lesquels le commerçant, l’enseignant, le candidat, bref le citoyen, peut s’exprimer librement. ‘’Cette affaire montre qu’une réforme ou une réactualisation  du code électoral est nécessaire, nous renseigne notre source. Le code électoral est dépassé, le CENA tout comme la CNRA, censé exercer un pouvoir de contrôle sur les médias classiques, ne peut le faire avec ces ‘’supports hors médias, confie-t-il, ajoutant qu’il y a une déconnexion de ces institutions en déphasage avec les pratiques et les usages des réseaux sociaux. Une autre source au CENA que nous avons joint estime que les règles qui régissent le code électoral montrent une nouvelle fois à quel point nos élites administratives et politiques sont coupées de la réalité des changements du monde. Et sur fond d’explosion des nouvelles technologies, la réforme du code électoral est de plus en plus urgente. Aussi la CENA et le CNRA doivent-ils se transformer.

Rewmi

VOIR AUSSI

aps

La presse écrite sénégalaise a raté le virage du numérique (universitaire)

Les quotidiens sénégalais ont ‘’raté le virage du numérique’’ car n’ayant pas pu créer des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *