Maroc : la chaîne privée Medi1Tv suspend une journaliste pour avoir employé à l’antenne, l’expression « Sahara Occidental »

535

Au Maroc, la chaîne Medi1Tv a infligé une mise à pied à la journaliste Soumia Dghoughi, responsable de la production et de la présentation de l’émission « Afrique Soir », diffusée en direct le vendredi soir. Dans un communiqué, la chaîne de télévision privée explique que son employée a été suspendue pour avoir utilisé à l’antenne, l’expression « Sahara Occidental » pour désigner ce territoire plutôt connu sous le nom « Sahara marocain », et faisant partie des provinces du sud du royaume chérifien. La faute a été commise lors de l’émission de ce 21 avril 2017.

La journaliste Soumia Dghoughi a été informée de la sanction via les médias. Elle a exprimé sa surprise « de ne pas avoir été contactée auparavant par la chaîne ». Dans son communiqué, Medi1Tv parle de mesures administratives « rigoureuses » et d’une «suspension immédiate » de la journaliste, le temps de terminer l’enquête ouverte pour définir « les circonstances de cet acte inacceptable et prendre les mesures légales qui s’imposent ».

La question du Sahara Occidental constitue l’une des principales restrictions à la liberté d’expression et à la liberté de la presse au Maroc. Le royaume revendique sa souveraineté sur ce territoire dont l’indépendance a été proclamée en 1975 par le Front Polisario. Le royaume chérifien n’a jamais reconnu la République arabe sahraouie démocratique.

Agence Ecofin