La presse mondiale écrit à Donald Trump et critique son attitude vis-à-vis des médias

555

 Ce 27 mars 2017, une lettre a été adressée au président américain Donald Trump (photo), par plusieurs organisations mondiales de la presse. Il s’agit notamment de l’Association mondiale des journaux et des éditeurs de presse (World Association of Newspapers and News Publishers –WAN/IFRA), ainsi que le Forum mondial des éditeurs de presse (World Editors Forum-WEF). La correspondance porte aussi la signature de 40 patrons de presse à travers le monde.

La presse mondiale a décidé de parler d’une même voix pour critiquer l’attitude du président américain vis-à-vis des médias aux Etats-Unis.

Donald Trump est interpellé pour un récent communiqué de la Maison Blanche qui accuse les médias américains de complot. Donald Trump a même présenté les médias comme « l’ennemi du peuple américain ».

Le risque est de créer un climat qui empêche les professionnels de l’information d’exercer librement et à continuer de tenir leur pouvoir.

La lettre adressée au président américain attire son attention sur le fait qu’il risque d’inspirer des régimes autoritaires à travers le monde qui trouveront ainsi le prétexte de s’éloigner des valeurs démocratiques.

« Le président de la démocratie mondiale devrait accueillir et encourager le genre d’autocritique rigoureuse qu’un média libre défend comme un moyen d’assurer les plus hautes normes de gouvernance possibles.», indique la lettre.

Les rédacteurs ajoutent : « Les États-Unis sont considérés comme une source d’inspiration, notamment en ce qui concerne les normes de gouvernance, l’application de la loi et les libertés fondamentales. Il est donc essentiel de tout faire pour garantir leur protection ».

L’organisation WAN-IFRA regroupe 18 000 journaux, 15 000 sites Internet et pas moins de 3 000 entreprises de presse dans plus de 120 pays.

Agence Ecofin