Ratage !

1085

C’est toujours avec beaucoup de regret que le journaliste passe à côté d’une grande information. C’était le cas de certains journaux lors de la libération de Karim Wade tard dans la nuit. Un journal comme le Témoin a vu ses responsables faire revenir le produit bouclé de l’imprimerie pour changer la Une. Pour le rappel à Dieu d’Al Makhtoum, dans la nuit du mercredi à jeudi, c’est Direct info et Walfquotidien qui réalisent un grand ratage, pas un mot sur la nouvelle. Libération qui a eu l’info certainement à la dernière minute, propose un titre à la Une sur fond noir mais la consacre un petit texto à la deuxième page. Des rattrapages de dernière minute qui expliquent le retard certainement de la parution de plusieurs journaux le jeudi.

Transmediatik