Interruption du direct sur SENTV : Et Malick Thiandoum accusa subtilement la Senelec

846

Ce dimanche lors du combat de lutte avec frappe entre Modou Anta et Zarco, le live de la Sentv s’est arrêté au début de l’affrontement entre les deux lutteurs. Il s’en est suivi des rediffusions des séances de chorégraphie de plusieurs lutteurs pour meubler l’antenne. Le direct est revenu sans le son presqu’à la fin du combat qui a consacré la victoire de Modou Anta. Malick Thiandoum et son consultant Max Margane ont décidé de ne pas piper un mot sur cette grosse panne intervenue là où on ne l’attendait pas. Nos deux amis continuent tout simplement de commenter les images « dans les conditions du direct ». En revenant avec le promoteur de la journée, Assane Ndiaye, sur les conditions et les difficultés de l’organisation, Malick Thiandoum, a évoqué en wolof l’électricité comme parmi les éléments perturbateurs à côté d’un grand combat annulé à cause de la blessure d’un lutteur. Mais on ne croit pas trop à cette histoire de coupure de courant surtout que Malick n’a pas trop insisté et même une petite phrase sur l’écran pour s’excuser auprès des téléspectateurs et se décharger sur la Senelec n’était pas visible. C’est peut-être là les conséquences des limites techniques de la télé comme son cadreur qui était dans l’impossibilité de montrer une quatrième personne (Adja Bitéye) assise sur le plateau à côté de Malick Thiandoum, Max Margane et Assane Ndiaye. Pourtant Malick avait invité Adja pour montrer son habillement. Une manière de remercier et de faire de la pub pour un couturier.

Transmediatik