Lu, vu et entendu…

1054

C’est toujours la catastrophe sur la sélection de l’information par la télévision nationale, Rts1. Le jour de l’accident sur la route de Porokhane, le vendredi en milieu de journée, rien dans le 20h ou peut-être l’information est reléguée dans les profondeurs. On attend le déplacement des autorités sur place pour en parler. Pendant ce temps, on se déplace avec tous les moyens de la télé pour des directs avec la tournée économique du chef de l’Etat. Quand est-ce qu’on aura un président de la République qui dira aux professionnels de la télé, mesdames, messieurs, faites votre job et basta !

Dans la presse écrite, on fait le job mais les confrères passent parfois complétement à côté. « 29 morts pour un week end » sur nos routes. C’est juste le journal La Tribune qui valorise un tel drame. Les journaux comme la presse en ligne se focalisent sur Khalifa Sall et les actualités politiques du week end. Sur cet aspect, on peut dire que Dakaractu est devenu un support de publi-reportage pour ces politiques. Comme c’est le cas de Direct Info qui a comme clients, Cheikh Kanté, Omar Youm ou Moustapha Diop.

Sur Sen Tv, Salma doit faire des efforts pour la présentation de son émission « Sen Show ». Une émission qui reçoit un nouveau chroniqueur Alioune Badara Ndiaye alias Al, le monsieur pub d’Orange, ancien présentateur de Citizen Match sur la Rts1 va parler de musique. Ce vendredi Al recevait sur le plateau le chanteur Cogolais Koffi Olimidé qui était à Dakar pour les besoins de la soirée du Fogeca. A un moment, l’artiste a demandé qui est le présentateur tellement Salma comme d’habitude ne participait pas au débat. D’ailleurs pour elle comme pour Al, nous disons qu’une interview ça se prépare. C’était du coq à l’âne sur les questions pour Koffi Olimidé et un responsable de la Compagnie Asky un des sponsors de la soirée du Fogeca.

La 2stv est connue dans la bonne couverture des combats de lutte. Ce n’était pas le cas ce dimanche 05 mars. C’était le mélange au niveau du son. Parfois on ne comprenait rien de ce que disaient les commentateurs envahis un peu par les voix des chanteurs. Manque de régisseur pour organiser les invités qui viennent sur le plateau de Bécaye Mbaye. Conséquence, l’animateur interpelle directement les personnes pour leur dire de ne pas passer devant lui.

Innovations du côté de la presse écrite. Après « Les Grandes Conférences du Quotidien », place à la manifestation dite « Les Rencontres de l’As ». La première édition du côté de l’As c’était ce vendredi à l’Ucad sur le thème sur « L’Etude critique de l’œuvre du Pr Cheikh Anta Diop ». D’ailleurs la deuxième conférence pour le Quotidien de Madiambal Diagne portera le samedi 11 mars sur « le défi de l’électricité au Sénégal » après un premier rendez-vous sur l’Energie. Une façon de « manger légalement de l’argent » de la communication de certains ministères et autres institutions. Pour l’As de Thierno Tall, la prochaine rencontre sera consacrée au Plan Sénégal Emergent (Pse). Ça émerge de ce côté et normalement rien à dire !

Transmediatik