Canal+ : Vincent Bolloré réduit drastiquement le clair et dément la fermeture

0
478

L’industriel breton assure que la fermeture de Canal+ n’est pas à l’ordre du jour mais la chaîne mère va devenir quasi-intégralement cryptée.

Non, Canal+ ne fermera pas. Mais ses plages en clair vont se réduire. Au lendemain du mariage annulé entre le groupe et beIN Sports par l’Autorité de la concurrence, Vincent Bolloré s’exprime dans les colonnes du Monde. Evidemment déçu de ce refus, l’industriel breton va donc désormais s’atteler à relancer Canal+ sans le soutien de beIN Sports. Et dément avoir dramatisé la situation du groupe. “Ce qui fait l’émotion sur Canal+, c’est qu’on est passé d’un moment où personne ne disait rien à une situation où on a tout mis sur la table“, assure-t-il.

“Une à deux heures par jour maximum” en clair

Vincent Bolloré dément également toute fermeture de Canal+. “J’ai toujours dit que cette entreprise est redressable. C’est pourquoi j’y ai investi“, déclare le propriétaire, prenant pour exemple Sky outre-Manche, “qui fait face à la même concurrence et gagne beaucoup d’argent“. “Nous n’avons qu’un seul problème, ce sont les chaînes payantes éditées par nous-mêmes, tout le reste est rentable“, jure Vincent Bolloré qui va désormais s’attaquer à refondre le clair, quitte à le faire disparaître. Bien que ce ne soit pas le point important de Canal+ selon lui.

 “On a tendance à se focaliser sur le ‘clair’ de Canal+ comme un drame national, mais cela ne représente que 60 millions d’euros de recettes publicitaires par an sur 1,5 milliard de revenus générés par les abonnements“, assure l’homme d’affaires, “tout à fait optimiste pour la suite“. Et puisqu’il n’est pas le nerf de la crise selon lui, le clair va donc être réduit à “une à deux heures par jour maximum” au lieu de “six ou sept” actuellement, annonce Vincent Bolloré dans les colonnes du quotidien du soir.

“On ne va pas baisser le prix de l’abonnement”

Et pour cause, l’industriel estime que le clair ne permet pas de gagner d’abonnés, à l’exception du “Canal Football Club”. Les animateurs ne génèrent pas non plus d’abonnés selon celui qui ne s’émeut pas des départs de Yann Barthès, Ophélie Meunier, Grégoire Margotton, Ali Baddou ou encore Maïtena Biraben.

Enfin, en ce qui concerne l’abonnement, son prix n’est pas amené à baisser. Son mode de fonctionnement, oui. “On ne va pas baisser le prix de l’abonnement de Canal+ mais il faut être plus segmentant en termes d’offres, avec des options“, juge Vincent Bolloré, qui dévoilera de nouvelles grilles tarifaires d’ici la fin de l’année. De quoi regagner des abonnés, curieux de découvrir les 22 à 23 heures de crypté ?

source: pure médias

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici