Quel type de journaliste, ce Serigne Mour Diop ?

0
802

Ce monsieur s’est défoulé comme il veut sur Idrissa Seck dans DIRECT INFO de ce mercredi 08 juin. Sans retenue avec une analyse qui relève de ses sentiments et non d’arguments politiques. Voilà des sorties qui renvoient aux articles sur commande que notre confrère Abdoulaye Thiam (red ched de Sudquotidien) parlait récemment dans sa chronique intitulée Libre propos. L’absence de déontologie ne paye pas en journalisme, la preuve par ce Mour Diop qui a fait le tour des journaux depuis belle lurette sans aucune perspective. Il est journaliste depuis 1979 et a fait les rédactions du Soleil, Sudquotidien, Walfquotidien, Rewmi, Regards… Il pouvait se limiter à nous parler de lutte sénégalaise. Un domaine qu’il maitrise mieux. Mais les journalistes comme lui trouveront toujours un journal pour raconter des histoires puisque la connivence entre patrons de presse et les politiques notamment du régime donnera des types de supports comme DIRECT INFO. On peut rappeler à Mour et à tous les confrères que « être journaliste, c’est refuser de se soumettre à l’ordre moderne dicté par la Finance et où l’Humain n’a plus sa place ». Belle coïncidence, en effet cette phrase est rapportée par le SOLEIL dans son édition d’aujourd’hui. Le propos est de Michel Diard, ancien secrétaire général du Syndicat national des journalistes Cgt-France qui participait hier au congrès de la Fédération internationale des journalistes (Fij) à Angers en France.

Transmediatik